Le Mariage aura-t-il lieu ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Fiche Publique] Eirlys Melwyn {Marraine du Promis}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eirlys Melwyn
Marraine
avatar

Nombre de messages : 11
Famille : Myrdhin
Âge du Personnage : Cinquante et un ans
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: [Fiche Publique] Eirlys Melwyn {Marraine du Promis}   Mar 6 Fév - 12:32

Nom : Melwyn (qui vient des mots « miel » et « blanc » en celte)

Prénom : Eirlys (« chute de neige »)

Âge : 51 ans

Rôle : Marraine du promis

Métier : « Responsable des cuisines », mais c’est une charge qu’elle se donne elle-même, au grand malheur des cuisiniers, qui sont sensés ne recevoir aucun ordre d’elle.

Description Physique :
Fut un temps où Eirlys était une charmante jeune femme, aux sourires envoûteurs, et aux formes attrayantes pour les jeunes hommes des environs. Sans prétentions, cela va de soi, mais il était vrai qu’elle prenait un soin tout particulier à sa toilette, et à la montrer, au point même que cela en désespérait bon nombre de membres de sa famille. Cependant, le temps est passé, et à ce jour, Eirlys atteint sa cinquante et unième année, et a désormais les abords d’une femme d’âge bien mûr, aux formes rondes et accueillantes. Après un corps qui intéressait les hommes, la voilà avec la silhouette typique de la femme bienveillante, calme, toujours accompagnée d’une vague odeur de gâteaux, et de fruits. Le visage souriant, mais ridé, et la vue qui baisse un peu, elle semble effectivement plus abordable qu’elle ne l’a jamais été, parfois dissimulée sous des manteaux de fourrures, et laissant ses longs cheveux gris sombres tomber dans son dos.

Description Psychologique Publique :
Tout le monde sait qu’Eirlys a toujours été une des plus naïves des Myrdhin. Cousine éloignée de la famille, elle se montre toujours des plus souriantes, amusée d’un rien, et croyant tout ce que l’on peut lui raconter. Surtout si c’est Llewelyn ou Lia qui sont ses interlocuteurs, car ces deux jeunes gens sont capables de lui faire tenir pour réelles les pires absurdités qu’il soit.
Elle est connue pour sa bonne cuisine –parfois un peu lourde-, ses connaissances en plantes et en remèdes simples et peu coûteux, les seuls savoirs qu’elle ait accumulés durant sa longue et fastidieuse vie. La marraine du promis a aussi des connaissances dans les manières les plus distinguées qu’il soit dans la famille Myrdhin.
Après des années volages et d’inconstances amoureuses qui désespéraient bien du monde, Eirlys s’est calmée, mais est à ce jour une femme seule, qui vit souvent chez ses cousins, pour être plus proche d’eux. Cette dame est très attentionnée envers son filleul, et est prête à tout pour que le jeune homme vive heureux. Et il va de soi qu’elle est des plus honnêtes et des plus dévouée aux parents de Llewelyn.

Passé :
Eirlys est née dans une branche très pauvre de la famille Myrdhin. Elle a vécu ses premières années au milieu d’une troupe de grands frères assez impressionnante. En effet, elle était la première fille d’une famille de sept enfants, et la petite dernière.
Par manque d’argent, et par envie de montrer à quel point ils étaient dignes de leur sang, les jeunes Melwyn allaient souvent se battre en tant que soldats, et, au pire, allaient piller une ou deux fermes pour ramener de l’argent aux deux seules femmes de la maisonnée.
Le père d’Eirlys fut arrêté, et la branche principale des Myrdhin se montra très déçue de la façon de faire de leurs cousins. C’était là un premier avertissement, et il était dit qu’il n’y en aurait pas d’autre… Premier avertissement qui ne fut pas suivi par les six fils Melwyn.
A ses quinze ans, Eirlys, à force d’aller souvent dans la demeure de ses cousins, développait une amitié sincère et profonde pour celui qui était promis au trône. Cousine sincère et dévouée, elle ne voulait que son bien, et l’aidait dès qu’elle pouvait être utile.
La jeune fille aux cheveux noirs de geai, si bien que par rapport à ses frères qui étaient tous blonds - comme leur père - on lui reprochait souvent d’être une bâtarde romaine, commença à se montrer de plus en plus apte aux jeux de charmes. Les hommes furent nombreux à ses côtés, les raisons de leurs présences diverses. Eirlys ne cacha jamais son plaisir d’être au centre de l’attention, grâce à la seule chose dont la nature l’ait pourvue : un corps aux formes abondantes.
Cependant, ses inconstances amoureuses révélaient un mal être : à force de malhonnêteté, ses frères avaient été exécutés, et elle ne s’en remit jamais. Seule désormais avec sa mère, qui mourut durant l’hiver glacial de la dix-septième année d’Eirlys, la jeune femme n’avait plus que les amusements chez ses cousins pour donner un sens à sa vie.
A ses vingt-six ans, son cousin et Gwenhwyfar, une femme à laquelle elle vouait une admiration sans bornes, et ne se gênait pas pour lui faire savoir en lui offrant un nombre impressionnant de pâtisseries diverses et variées, lui firent l’honneur de devenir la marraine de leur premier fils, Llewelyn. Voyant en cela la preuve ultime d’une confiance qu’elle ne pensait pas mériter, elle décida d’être la femme la plus attentionnée possible pour le jeune garçon. Et ce n’était là que le début.
Et puis, petit à petit, elle se rendit compte qu’elle vieillissait, et que tout était futile. Son côté volage la précédait, et elle devint, à trente-cinq ans, une femme aux apparences sages, et beaucoup plus réfléchie… ce qui, pour elle, voulait dire qu’elle se mettait désormais à vérifier que tout ce qui touchait la nourriture dans la demeure des Myrdhin. Très autoritaires avec les pauvres cuisiniers, elle entrait régulièrement dans des disputes impressionnantes, et parfois désespérantes pour les pauvres gens qui attendaient des repas qui ne venaient pas toujours… Son plus grand regret est celui de ne jamais avoir eu de mari.
Au jour du mariage, Eirlys avait cinquante-cinq ans. Elle était toujours aussi attentionnée pour son filleul, et portait aussi un amour presque maternel à Lia. Son rôle de gérante de la cuisine provoquait encore des grincements de dents avec les cuisiniers, surtout aux moments où ils préparaient des desserts, qui devaient obtenir son approbation, et ne suivre que sa recette.
Pour toute la demeure, la femme cherchait à être une vraie douceur, et une aide des plus précieuses. Elle brillait d’une vivacité et d’une bonne humeur parfois impressionnantes pour une femme de cet âge, à cette époque, et semblait encore bien loin de se fatiguer.

Position publique quant au mariage :
Ah, elle est contre, et ne se fait pas prier pour le faire savoir ! Elle pense qu’un mariage d’agrément n’est pas ce qui devrait être destiné à son cher filleul, et qu’il ne mérite pas d’être l’objet d’échanges politiques ou économiques.
Et qu’on ne lui parle pas d’honneur, ou de peuple ! Nous n’avons qu’une vie, autant en profiter en goûtant aux plaisirs les plus doux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fioles-de-saisons.forumactif.fr
 
[Fiche Publique] Eirlys Melwyn {Marraine du Promis}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procureur de la république
» Voilà un gars dont ses descendants vont rigoler pour faire sa fiche généalogique
» Amélioration de la saisie (fiche individu)
» PUBLIQUE OU PARAPUBLIQUE?
» La Couronne de la république

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hymen Avorté :: Hors Role Play :: Distribution des Rôles-
Sauter vers: