Le Mariage aura-t-il lieu ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Scène VI - A l'écart des Invités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hasard
Puissance Immatérielle
avatar

Nombre de messages : 423
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Scène VI - A l'écart des Invités   Dim 13 Mai - 13:54

Killian et sa jeune interlocutrice, désireux de faire plus ample connaissance, se sont mis à l'écart, laissant les invités à leurs discussions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian Myrdhin
Cousin
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 33
Famille : Myrdhin
Âge du Personnage : 24 ans
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: Scène VI - A l'écart des Invités   Lun 14 Mai - 3:53

[En parallèle de la scène III]

Killian accrocha le regard d'Evanna... A moins que ce ne soit le contraire qui se soit produit? Etait-ce plutôt elle qui cherchait son regard. Sans qu'il puisse se l'expliquer, il fut curieusemen,t mal à l'aise face à ce regard étrange et trop limpide. Elle semblait lire en lui et c'était bien une chose qu'il ne voulait pas. Son âme était trop noire et tourmentée, bien moins belle que son physique pouvait le laisser présager. Evanna baissa les yeux et quand elle le regarda à nouveau, elle semblait légèrement différente. Impossible... Personne ne pouvait lire dans l'âme, il se faisait des idées. Elle reprit sur le thème de ce mariage, espérant qu'il serait bénéfique et qu'il ne serait pas la fin des Celtes...

Elle reprit ensuite, expliquant qu'elle avait connu Arzhel parce qu'il avait travaillé pour son père. Elle fit alors remarquer que la compagnie de Rowhana semblait être bénéfique pour le guerrier. Possible... Se pouvait-il que la belle lui préfère son père? Mieux valait ne pas y penser au risque de s'en trouver... vexé. Evanna lui demanda alors comment, lui, le connaissait. Killian eut un sourire amer et cynique et répondit de façon laconique :


- "C'est mon père."

Souriante, Evanna lui posa alors une petite question piège, demandant en quoi les beautés des deux femmes étaient différentes. Killian y réfléchit un instant, avant de répondre sincèrement :

- "Rowhana est une beauté glacée, inaccessible, du genre à attirer les hommes justement parce qu'ils ne peuvent l'avoir. C'est une beauté classique. Vous, par contre, cela tient plus du mystique... Une chevelure flamboyante, des yeux limpides et uniques... Je ne sais pas comment l'expliquer... Mais chacune à votre manière, vous attirez le regard."

Il faillit lui dire qu'elle lui faisait penser à une fée, mais renonça. Il ne voulait pas passer pour un idiot avec des comparaison aussi conventionnelles. Pourtant, cela lui allait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evanna Muirgheal
Invité(e)
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 31
Famille : Muirghael
Âge du Personnage : 20
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Scène VI - A l'écart des Invités   Dim 20 Mai - 12:35

[Hrp] A écouter en lisant le post : http://www.youtube.com/watch?v=_45W-Lq7ftw&mode=related&search= [Hrp]




Ainsi donc elle avait vu juste. Il était donc le fils d'Arzhel. Aucune surprise ne vint maquiller son visage qui demeura paisible. Elle sentait le passé qui accablait le jeune homme, les heurts qui avait saigner le coeur de l'enfant qu'il était. Une mèche de cheveux rousse poussée par un vent fantôme vint glisser sur ses lèvres charnues et rosées, jurant également avec ses yeux clairs et dépareillés. Tout lui apparu alors plus clair. Toute cette rancoeur, ces regrets. Elle ne voulait pas être la cause des resurgences d'une vie de peine. Elle arrêta à nouveau son regard dans le métal renversant de ceux du Myrdhin. Elle y vit une fin plus heureuse que le commencement. L'avenir serait beau pour lui,elle pouvait le lire dans la vie. Et les jours de pluie étaient toujours suivis d'un soleil radieux.

Elle tourna son regard vers la fenêtre et sourit largement. Un sourire qui illumina son visage.



Regardez cette beauté...Un arc-en-ciel...Regardez comme il écarte et perce les lourds nuages noirs qui ternissent le paysage. Il les domine de toute sa majesté...Vous connaîtrez des joies plus grandes encores que vous n'auriez pu imaginer...et alors...tout comme cet arc-en-ciel...vous irradierez.



Tandis qu'elle parlait ses couleurs se reflettaient étrangement sur son visage serein. Elle tourna son regard vers Killian. Elle était étrangement paisible et dégageait une aura particulière en cette instant. La lumière dorée du soleil la nimbait.

Elle répondit alors à la comparaison faite précédemment .



Je suis ...Merci...vos compliments me touchent bien que je ne pense pas en mériter autant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian Myrdhin
Cousin
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 33
Famille : Myrdhin
Âge du Personnage : 24 ans
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: Scène VI - A l'écart des Invités   Sam 26 Mai - 9:17

Malgré lui, Killian semblait à l'affut du moindre changement d'expression d'Evanna, comme pour y lire ses pensées. C'était une mauvaise habitude qu'il avait acquise, d'observer ainsi les gens. Un travers qu'il utilisait avec tout le monde. Même ici, pendant un mariage, quand en théorie, il ne risquait rien. Pas d'ennemis à l'horizon, si ce n'étaient tous ces chrétiens, mais qui ne pouvaient rien faire. Alors? Alors son regard accrocha cette mèche rousse qui vint caresser la bouche pulpeuse de la jeune fille. Elle dégageait vraiment quelque chose d'étrange... Son regard remonta vers celui d'Evanna et ils s'observèrent ainsi un moment, jusqu'à ce qu'elle rompe le contact visuel et se tourne vers la fenêtre, un sourire lumineux aux lèvres. A quoi pensait-elle pour sourire ainsi?

Sa voix s'éleva alors, lui parlant d'arc-en-ciel. Il suivit son regard vers le dehors. il l'écoutait, cherchant à savoir où elle venait en venir avec cette métaphore. Il accusa le coup quand elle parla d'un avenir radieux. Aussitôt, il se demanda si elle avait deviné que son passé avait été bouché par les nuages noirs ou si elle était simplement fantasque. A moins qu'elle ne lance cela pour en savoir plus sur lui et savoir comment il réagirait. Killian était trop suspicieux. Il ne cilla pas et se rapprocha de la jeune fille, susurrant à son oreille :


- "En plus d'être mystique, seriez-vous pourvue d'un don de prescience ma Dame? Aurais-je une fée devant moi?"

Il y avait un brin d'amusement dans sa voix, trahissant son incrédulité face à ces légendes, mais sans se moquer. Il se recula, alors qu'elle se tournait vers lui, nimbée dans la lumière du soleil qui jouait sur sa peau et ses vêtements. Il pouvait presque croire que c'était une fée. Presque... Elle répondit alors à son compliment et lui arracha ainsi un sourire.

- "Laissez ceux qui les profèrent en juger. Je pense qu'une personne extérieure est plus à même de juger de leur justesse que leur destinataire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evanna Muirgheal
Invité(e)
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 31
Famille : Muirghael
Âge du Personnage : 20
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Scène VI - A l'écart des Invités   Mar 5 Juin - 7:15

[Hrp] A écouter avec le post : http://www.youtube.com/watch?v=3yYGRZSR3AY[Hrp]


Evanna couvra de son regard impénétrable le jeune homme qui lui faisait face, plein de ces certitudes et de cette aigreur préservée de l'enfance. Ses lèvres charnues,dont la teinte naturelle rosée faisait pendser à celle des poupée, s'entrouvrirent mais aucun son n'en émana. Sa bouche s'étira progressivement en un sourire affable, laissant entrevoir une dentition admirablement saine, marque de son statut social.

La bise entra par la fenêtre béante derrière la jeune femme et insuffla sa crinière ardente qui errait étonnament en mèches éparses et semblait chercher le visage de Killian. Quelques boucles s'approchèrent lentement, poussées par le vent, glissèrent sur la peau du Myrdhin et vinrent presque s'enrouler tendrement autour de son cou. Ses yeux n'avaient jamais quitté le gris torrentiel de ceux de Killian. Une poussière argentée s'en échappa et se répandit dans l'air. Son sourire s'élargit encore.

Dans le regard du jeune homme, elle pouvait lire la curiosité, le doute, il cherchait à la percer.


Allons bon...Un homme grand et fort tel que vous ne peut croire en ces êtres d'autre temps...Vous ne savez où trouver la vérité...

Elle tendit ses délicates mains vers son visage, elles ne tremblaient pas mais avancaient avec douceur. Lorsque l'extrêmité de ses doigts graciles entrèrent en contact avec la peau de Killian, ils eurent un léger mouvement de récul puis effleurèrent son visage jusqu'à ses paupières qui se fermèrent au contact dans un geste instinctif de protection.

La vérité n'est pas dans ce que vous voyez...

Puis, ses doigts continuèrent leur course jusqu'à ses oreilles, qu'elle caressa.

Ni dans ce que vous entendez...

C'est vers ses tempes cette fois qu'ils se dirigèrent et s'arrêtèrent.

Ni dans ce que vous comprenez...

Et timidement, ils s'engagèrent sur ses lèvres. Elle savait le geste indécent et espérait qu'il ne lui en tiendrait pas plus rigueur. Elle s'y attarda, son regard également avant d'ajouter :

Ni...dans...ce que vous dîtes...

Enfin une main posée sur son propre coeur et une main sur celui du jeune homme, elle lui accorda à nouveau son regard vairon et murmura :

Elle se trouve dans ce que vous ressentez ou préssentez. La raison ne mêne pas à la vérité.

Elle prit les mains du fils d'Arzhel dans les siennes, et les porta à sa bouche. Elle baisa le dos de chacune d'elles avant de les lâcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian Myrdhin
Cousin
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 33
Famille : Myrdhin
Âge du Personnage : 24 ans
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: Scène VI - A l'écart des Invités   Ven 8 Juin - 7:38

Il y avait bien quelque chose de magique dans l'air. Killian le ressentait dans cette scène aux accents irréels. Comment expliquer autrement ce coup de vent opportun qui chassa a chevelure flamboyante d'Evanna pour qu'elle vint caresser sa peau, lui apportant son parfum envoûtant? Une chevelure rouse qui lui en rappelait une autre... Les Celtes aux cheveux de feu étaient-elles toutes de mystérieuses fées? Lia, sa cousine, l'avait déjà fasciné dans sa jeunesse et il n'était partit que pour mieux l'oublier. Et voilà qu'une autre sorcière rousse le prenait dans ses filets. Sauf qu'elle, elle était consciente de l'effet qu'elle avait sur lui, il en était certain.

Elle répondit alors qu'il ne savait où était la vérité, qu'il ne pouvait pas croire à ces fables. il était celte, ces fables faisaient partie de sonéducation, de sa jeunesse, même s'il les reniait plus ou moins maintenant, se faisant un peu plus sceptique. Il n'était plus un enfant naïf et crédule. L'avait-il jamais été d'ailleurs? Il la regarda approcher ses mains vers son visage et retint un mouvement de recul instinctif. Il n'allait pas reculer devant une frêle jeune femme quand même? Les doigts fins de la jeune fille effleurèrent sa peau, reculèrent, pour mieux revenir à la charge. Il ferma les yeux, ne voulant pas lui montrer son trouble, alors que les doigts fins effleuraient ses paupières. Et elle parlait. Il avait quelques difficultés à se concentrer d'ailleurs. La vérité n'était pas dans ce qu'il voyait... les mains continuèrent vers ses oreilles. Puis vers ses tempes. Alors où était-elle la vérité?

Alors, la pulpe des doigts fins rencontrale velours des lèvres du jeune guerrier et il rouvrit brutalement les yeux, presque choqué qu'elle se permette ce genre de familiarités. Il n'était pas collet-monté, loin de là, mais cette fois, il y avait du monde. D'ailleurs Tante Gwen était revenue et s'éloignait avec Arzhel, non sans lui jeter un regard... d'avertissement? Mais déjà, il sentait la main audacieuse se poser sur son coeur, qui battait peut-être un peu trop fort. Elle se saisit de ses mains et les baisa. Pourquoi? Mal-à-l'aise, il sembla perdre de sa superbe pour finalement répliquer d'une voix lourde :


- "Ce que je ressens ne mène pas non plus à la vérité. Je ne peux pas me fier à mes émotions, elles sont trop incontrôlables. La raison est une barrière, un garde-fou nécessaire. En ce qui me concerne. Et vous Evanna? Etes-vous faite de raison ou de pulsions?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evanna Muirgheal
Invité(e)
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 31
Famille : Muirghael
Âge du Personnage : 20
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Scène VI - A l'écart des Invités   Dim 17 Juin - 10:13

[Hrp] A écouter avec le post : http://www.youtube.com/watch?v=RRMz8fKkG2g [hrp]



Evanna marqua un temps de pause et recula de quelques pas. Elle lui lanca un regard interdit. Elle l'observait et détaillait chaque trésaillement du visage désormais fermé du jeune celte. Quelle avait été sa faute pour qu'une telle froideur vint s'immiscer entre eux. Il la regardait avec le même septicisme visible que son père qui l'avait toujours rejettée comme si elle portait le démon en elle. Il ne portait aucun interêt à ses récits et ne reconnaissait pas les vertues qu'ils contenaient. Ils avaient su redonner l'espoir à tout un village. Lorsqu'elle narrait ses histoires, les yeux des pauvres gens brillaient comme si les étoiles étaient tombées dans leurs yeux ébahis.

Le jeune Killian ne semblait lui accorder que son mépris et son incrédulité. Et une chose ne vint que plus encore troublée le jeune femme, une perle d'argent vint glisser sur sa joue à son insue, elle tourna brusquement son visage pour cacher à son interlocuteur son émoi et ferma abruptement la fenêtre qui trembla sous le choc. Son front entra en contact avec la vitre froide, son souffle était court, elle aurait voulu s'abandonner mais elle ne se l'était plus autorisé depuis bien trop longtemps. Sa poitrine trahissait son malaise et sa gorge nouée l'empêchait de parler. Elle respira profondément, et lorsque tous les signes de son apparente émotion eurent disparu, elle essuya du doigt ses joues et affubla son visage d'un plein sourire avant d'offrir au Myrdhin son regard et se tourner vers lui.
Elle devait lui faire face, comme elle l'avait toujours fait et continuer d'afficher un parfait sourire en toute circonstance, dans pareil instant...ou à la mort de son père.

Elle répondit d'une voix aussi paisible qu'à l'accoutumée.


Assurément je ne puis être faite que de raison... mais puis-je trahir ma nature en reniant mes pulsions? Certes, pas toujours. J'espère ne point vous avoir froissé, car ce n'était nulement mon intention.

Elle baissa son regard et se tourna vers l'ajour pour admirer l'extérieur et l'ar-en-ciel disparaître,peu à peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian Myrdhin
Cousin
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 33
Famille : Myrdhin
Âge du Personnage : 24 ans
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: Scène VI - A l'écart des Invités   Lun 18 Juin - 14:25

Killian se traita mentalement d'imbécile en voyant l'air interdit d'Evanna. Il ne voulait pas se montrer grossier ou rustre, mais cette jeune fée le poussait dans ses retranchements avec ses paroles aux allures prophétiques. Il n'avait jamais cru à tout cela, même s'il en avait très envie. Sa vie passée ne lui avait pas laissé le loisir de se laisser aller à ce genre de rêveries. Mais là, en la voyant le dévisager ainsi, il se serait volontiers giflé. Ce n'était pas la peine de se comporter de façon si abrupte avec elle qui se voulait réconfortante... mais c'était bien là que le bât blessait. Elle semblait lire un peu trop facilement en lui et il avait peur de ce qu'elle pouvait bien lire justement. Il n'était pas un innocent, il n'avait pas une belle âme pure.

Elle détourna brusquement le visage. Il ne réagit pas tout de suite, se doutant qu'elle préférait peut-être qu'il lui laisse un peu de temps pour se reprendre. Il en profita pour se mordre la lèvre, sincèrement navré. Le beau et fier celte ressemblait à un enfant qui venait de faire une bêtise et il n'aimait pas cela. Il se força à retrouver une attitude un peu plus digne et y parvint presque complêtement. Il l'avait blessé, il le savait, c'était criant. Elle avait refermé la fenêtre un peu trop violemment et appuyer son front contre la vitre froide le temps de laisser passer son émoi.

Elle se tourna alors à nouveau vers lui, souriante. Admirable petite fée qui se montrait aussi bonne actrice que lui pour sauver les apparences. Elle répliqua qu'elle ne pouvait pas renier ce qu'elle était et priait pour ne pas l'avoir froissé. Il eut un petit sourire sans joie.


- "C'est moi qui me suis montré grossier. Je suis désolé. Mais j'ai l'impression que vous en savez plus sur moi que je ne peux l'accepter et surtout le comprendre. Je vous prie de pardonner mes manières. Ma tante en ferait une jaunisse si elle l'apprenait."

Son regard gris était plus doux, moins sauvage que tantôt. Il faisait des efforts pour dompter son caractère ombrageux en cet instant.

- "Vous disiez que vous ne pouviez renier votre nature... Qu'elle est-elle?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evanna Muirgheal
Invité(e)
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 31
Famille : Muirghael
Âge du Personnage : 20
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Scène VI - A l'écart des Invités   Mar 19 Juin - 7:03

[hrp ] Voici un petit appercu qui résume parfaitement les liens qui existent entre chrétiens et celtes : http://www.youtube.com/watch?v=t-MWtZNJ8Pk&mode=related&search=

et voici la traditionnelle musique accompagnant toujours mes posts, tirée de Braveheart : http://www.youtube.com/watch?v=Q25eSB5QlzM [hrp]



Evanna rit lorsqu'il fit mention de sa tante et ne détourna pas son regard du gris captivant des yeux du Myrdhin. Puis, son regard se mit à tanguer,tanguer et se déchaîner. Il devint lourdes vagues qui inondaient la pièce. Elle observait calmement le spectacle et semblait danser avec les vagues de ses yeux. Le gris se mêlait à l'écume blanche. Le spectacle était troublant puis elle entendit résonner à ses oreilles une longue plainte, déchirante et stridente. Une baleine! La queue fouettant la surface agitée de l'eau qui alla éclabouser son visage. Elle ferma les yeux et sourit .

C'était donc ça!

Un torrent écumeux grondait en lui, enclavé dans une forteresse de rocs acérés. Chaque vague tentait d'engloutir dans les abîmes les plus sombres les détails de son passé, sa vie. Elle réouvrit progressivement ses yeux vairons, dissimulés partièlement derrière ses longs cils. Elle le regarda un instant sans parler, sans que son visage ne laisse rien paraître, rien d'autre qu'un sourire de façade .


Votre tante...votre père...il s'agit toujours d'un tiers. Ne vivez-vous pas pour et par vous? Votre famille sera fière de vous quoiqu'il arrive car ils ont confiance en l'éducation qu'ils vous ont donné. A vous d'être plus sûr de vous..Vous êtes...paradoxal, je dois bien avouer. Vous êtes à la fois charismatique et pourtant ... face à votre père ou votre tante, vous n'êtes rien de plus qu'un enfant ... Liberez vous, personne ne vous demande de vivre une vie de prisonier. Il n'y a personne pour vous voir ici, nous sommes à l'abris de tous les regards, personne ici, ne vous jugera...

Elle avait dit ses mots sans anymosité aucune, sans jugement. Elle observa un instant sa réaction avant de poursuivre.

Et vous n'avez pas à vous faire pardonner.

Elle rit alors d'un rire clair et se mit à danser, virvolter sur elle-même et autour du jeune homme, sa longue robe blanche suivant les mouvements et ondulant superbement et sa longue chevelure venant frôler par moment le visage du celte. Elle souleva en passant un peu de la poussière des rideaux et éternua comme une enfant.

Ma nature?Je suis faite d'eau, de feu, de vent et de terre ... mais ... je ne suis rien d'autre qu'une âme en peine qui se perd dans ses rêveries pour s'adoucir la vie. J'ai brisé mes chaînes, du moins celles de mon esprit et oublié mes limites. Le quotidien est morne, il faut savoir le pimenter et le rendre merveilleux ... Maintenant, vous connaissez mon secret.


Elle sourit avec plus de retenue. Elle s'était livrée à lui sans se méfier, sans craintes. Elle baissa son visage mais son sourire ne s'effaca pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian Myrdhin
Cousin
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 33
Famille : Myrdhin
Âge du Personnage : 24 ans
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: Scène VI - A l'écart des Invités   Sam 23 Juin - 6:24

Décidément, Evanna n'était pas commune, c'était le moins qu'on puisse dire. Elle ne semblait s'offusquer de rien déjà. Ensuite, elle avait une manière hardie de le regrder dans les yeux qui menaçait de le faire rougir et qui le mettait mal à l'aise. Il avait la dérangeante impression qu'elle lisait en lui comme dans un livre ouvert et qu'elle voyait des choses qu'elle seule était apte à comprendre. Et cela n'était pas pour rassurer le jeune Myrdhin. Surtout que voilà qu'elle se mettait à sourire, sans aucune raison. Heureusement, elle le libéra de la couleur captivante de ses yeux en les fermant et il se sentit prêt à respirer à nouveau librement. Il l'observa alors, regardant avec curiosité ce petit sourire qui venait de fleurir sur ses lèvres.

Elle rouvrit alors les yeux et resta silencieuse, avant de se décider à rompre ce silence justement. Ce qu'elle lui dit par la suite le laissa pantois. pantois et en colère, un sentiment qu'il ne connaissait que trop. Mais de quoi se mâlait-elle à la fin? Des nuages semblèrent assombrir le regard de Killian alors qu'elle pointait avec un peu trop de facilité ses propres lacunes. Oui, face à sa tante, à son père ou même à son oncle, il n'était qu'un enfant. Cela parce qu'il n'avait pas pu se construire totalement pendant son enfance et devenir adulte. Et voilà que cette étrangère voyait cela en lui en quelques minutes seulement. Avait-il laissé passer des choses ou bien était-elle vraiment apte à lire en son âme. La colère était toujours là, mais moins violente et surtout pas dirigée contre Evanna. Tendu comme une arbalète, Killian lui jeta un regard étrange, se forçant à redevenir impassible, alors qu'un sourire amer recourbait le coin de ses lèvres. Elle avait tort. On ne serait jamais fier de lui quoiqu'il arrive. Contrairement à d'autre,s il avait tout à prouver et ne devait son statut qu'à la générosité de sa famille. Et il devait se montrer digne de cette générosité justement. Mais elle ne pouvait pas savoir qu'il n'était qu'un bâtard n'est-ce pas?

Le rire clair de la jeune fille le sortit de ses sinistres pensées et il la regarda virevolter autour de lui, ébahi. Cette fois, la colère reflua totalement devant ce spectacle incongru. Elle lui révéla alors qu'elle s'était libérer de ses chaines et pimentait sa vie par quelques rêveries. Il ne savait trop quoi en penser. D'un côté, il trouvait cela complêtement irresponsble et n'était pas loin de la trouver folle, et d'un autre côté, il l'enviait énormément. Elle suscitait en lui des émotions trop complexes pour être analysées. Finalement, il se décida à parler.


- "Votre secret ne franchira jamais la barrière de mes lèvres Evanna mais... vous êtes égarée dans un monde de Chimères et je ne suis pas certain de comprendre comment vous faites. Le quotidien est morne. Et la vie n'a rien de drôle ni de belle..."

Il se tut quelques secondes et murmura :

- "Finalement, peut-être êtes-vous la plus sage de nous tous."

Il la regarda et ouvrit à nouveau la bouche :

- "Cependant, vous avez tort. La fierté de ma famille ne m'est pas acquise quoiqu'il arrive. Elle se mérite. Vous ne savez rien de moi et de ma vie, pourtant vous dites des choses que vous ne devriez pas savoir... Comment faites-vous cela?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evanna Muirgheal
Invité(e)
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 31
Famille : Muirghael
Âge du Personnage : 20
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Scène VI - A l'écart des Invités   Sam 21 Juil - 16:15

[Hrp à écouter en lisant le post : http://fr.youtube.com/watch?v=OxKptl1-b8Q&mode=related&search= Fin Hrp]




Tandis qu'elle parlait,son visage s'était tourné vers le sol et son regard ne croisait plus celui de jeune celte qui lui faisait face. Sa respiration se fit moins dense. Ses lèvres semblèrent exprimer la volonter de prononcer quelques paroles mais restèrent aussi scéllées que l'esprit rigide de Killian.

Elle se rappella son passée et il glissa devant elle sans qu'elle ne put arrêter ce retour inopiné dans les méandres de ses souvenirs.

"Je ne tolèrerais pas que ma fille ternisse l'illustre nom de mes aïeuls en clamant ses rêveries incensées à qui est assez fou pour les entendre. Cette enfant est une pure malédiction. Hadiania, vous qui êtes sa génitrice je vous demande de briser toute possibilité de errances car vous en êtes la seule responsable. Enfermer là dans la chambre pourpre de l'aile droite du château, à l'écart de nos gens et dans la plus totale obscurité. Vous et vous seule serez autorisée à y pénétrer. Je ne ferais preuve d'aucune clémence si cette volonté n'était pas respectée .Allez,Madame!"

Elle se souvint de ce regard baigné de larmes que lui lanca sa mère avant de l'entraîner de force dans un des appartements de l'aile droite. Elle ne put jamais oublié les grincements de la grande porte, les crissements de la clé dans l'étroite serrure. Et enfin, les dernièrs rayons de lumière qui fanèrent pour ne laisser place qu'aux ténèbres.

Lorsque la folie et les cauchemars habitant la pièce la menacèrent et que ses yeux s'étaient, avec grand peine, accoutumés à la sombreur de l'alcôve, celle qui l'avait sans raison séquestrée céans vint lui annoncer la fin tragique de son père. Dès lors le chao regna en maître dans la demeure. Toute raison quitta le corps de sa mort qui sombra dans un mutisme infrangible. Alors qu'Evanna n'était qu'une enfant méprisée de tous elle avait trouvé en elle la force de prendre soin de ses nombreux frères et soeurs. Elles les apaisaient avec ses chimères qui tombèrent dans l'oreille des domestiques puis des villageois. Ainsi son nom fut connu de tous des villages environants et tout le monde désirait entendre ces contes d'autre temps. Un diamant brut dans un monde de misère. Le rêve.


Elle releva la tête, dévoilant progressivement son regard qui semblait désormais déterminé, conquérant.


Que resterait-il donc à l'homme s'il ne se permettait pas l'espoir et le rêve? Que resterait-il à l'homme s'il ne connaissait que le dur, le sang et la peur?
Bien que, je le sens, vous trouvez tout ceci parfaitement incencé, vous-même chérissez de nombreux espoirs, la nuit quand vous seul faîtes face à la lune. Vous vous permettez parfois même des rêves inavouables... que vous pensez irréalisable... comme bien d'autres.

Je ne prétends pas être plus sage, mais plus vivante. C'est ma vie et ma raison que je préserve du mal qui domine notre pauvre monde. Je suis une jeune femme faible qui cherche dans les utopies les plus folles ses appuis.


Elle le regardait encore mais son visage s'était adoucit ainsi que ses yeux.

Vous avez l'âme d'un guerrier, votre bras est fort et puissant, votre raison est la seule chose qui puisse le rivaliser. Vous êtes un homme cultivé et votre charme évident ne laisse personne insensible. Vous êtes devenus un homme. N'est-ce pas ce que votre famille espérait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian Myrdhin
Cousin
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 33
Famille : Myrdhin
Âge du Personnage : 24 ans
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: Scène VI - A l'écart des Invités   Sam 15 Sep - 6:20

Un instant, Killian sentit Evanna perdue dans ses souveirs, pas forçément agréales et il se garda bien de dire quoi que ce soit, sachant trop bien qu'il n'était pas toujours opportun d'intervenir dans ces moments intimes. Il semblerait que cette plongée intempestive dans les tréfonds de son passé lui ait redonné courage, puisque la jeune fille leva à nouveau son regard fascinant vers lui pour lui répondre.

Que valait une vie sans rêves et espoirs? Elle ne valait pas grand chose, mais ses rêves d'enfants étaient morts avec sonj demi frère. Il avait perdu toute innocence ce jour là. En fait, il avait perdu toute innocence à partir du moment où il était né bâtard. Heureusement qu'il n'était pas Chrétien car alors son sentiment de culpabilité confinerait à la honte.

Mais Evanna faisait mouche à chaque mot... Ses rêves inavouables... Tellement qu'il ne les reconnaissait pas lui-même. Ses rêves d'avoir un père présent et fier de lui, une mère aimante... Des rêves puérils, trop pathétques pour seulement être évoqués. Il préférait se cramponner à la réalité : son père se fichait bien de lui, il n'était revenu que pour le mariage. Quand à sa mère... C'était sa tante Gwen qui avait joué ce rôle et à la perfection, il ne pouvait pas le nier. Voilà sa réalité.


- "Mes rêves ne sont que des regrets et ne servent à rien. Ils ne peuvent se réaliser, ne peuvent influer sur le cour du temps. Je ne peux revenir en arrière alors à quoi bon s'y raccrocher? Vous allez me trouver obtus ou étroit d'esprit peut-être, pourtant, je vous comprends, sans pouvoir faire de même."

A nouveau, elle le destabilisa en rappelant ses qualités. Dit ainsi, elle avait raison, ils avaient de quoi être fiers de lui, mais Killian était quelqu'un d'assez peu sûr de lui au final, séquelles de son enfance. Cependant, il soupira et rendit les armes :

- "Je suppose que si."

C'est alors que raisonna une voix que le jeune homme ne connaissait que trop bien.

" Tu agiras selon ma volonté, Llewelyn ! "

Hoël, c'était la voix du puissant chef Celte qui raisonnait ainsi comme un grondement de tonnerre.

" Jamais je ne plierai père, pas même... "

Ca, c'était Llewelyn. Un futur marié qui ne semblait plus aussi consentant. Killian échangea alors un regard avec Evanna. Comment allaient se passer ces noces finalement?

- "Nous devrions rejoindre les autres convives Evanna."

La magie s'était envolée, le ramenant brutalement à la réalité. Il eut un petit sourire, entraînant la fée avec lui.

[ Arrow Entracte]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Scène VI - A l'écart des Invités   

Revenir en haut Aller en bas
 
Scène VI - A l'écart des Invités
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lorsque vous avez des invités
» Limoges: une enseignante écartée d'un poste car "mère de famille"
» Enfant excité avec les invités
» Bonjour Invité !
» Alphas: vente jeu des invités + jeu de cartes des Alphas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hymen Avorté :: La Scène :: Acte I-
Sauter vers: