Le Mariage aura-t-il lieu ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Fiche Publique] Lilo Waldemar {Demoiselle d'Honneur}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilo Waldemar
Demoiselle d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 82
Famille : Waldemar
Âge du Personnage : 20 ans
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: [Fiche Publique] Lilo Waldemar {Demoiselle d'Honneur}   Mer 11 Oct - 3:43

Nom : Waldemar

Prénom : Liselotte Meike (Plus communément appelée Lilo)

Âge : 20 ans

Rôle : Demoiselle d’honneur

Métier : Héritière


Description Physique :

Que dire de la demoiselle pourtant si banale si il fallait la considérer au milieu des nombreuses héritières tout juste bonne à marier des riches familles bourgeoises ? Pas grand-chose, très certainement. Au premier regard, elle n’offre de particulier qu’une taille à peine plus haute que la moyenne, lui imposant de dépasser la plupart des jeunes filles de son âge.

Mais ce détail n’est que peu remarquable, souvent effacé par son allure de jolie jeune fille aux bonnes manières que lui imposent son rang. Pourtant à y regarder de plus près, c’est une demoiselle des plus charmantes !

Ses lèvres parfaitement dessinées s’ourlent souvent d’un tendre sourire, chaleureux et entraînant, accentué par de hautes pommettes. Sa peau de pêche ne fait qu’accentuer la brillance de ses yeux : deux émeraudes éclatantes débordant de vie qui semblent en toute circonstance afficher l’esprit vif de la jeune femme. L’entier de son visage se trouve presque illuminé par une cascade de cheveux blonds envoyant à tout va leurs reflets ensoleillés.

Elle se permet parfois de les orner d’une fleur cueillie au gré d’une promenade, laissant ses mèches dorées en liberté au grand désespoir de son père qui estime qu’une coiffure plus élaborée de dame de la haute société serait plus adaptée à cette chevelure indomptée qui ne cesse sa course que sur une chute de rein vertigineuse.

D’ailleurs son corps offre des courbes plutôt appétissantes, mais on ne peut que difficilement s’en rendre compte sous les multiples couches de tissu de ses jupons. Oh, quand son père est en voyage, elle préfère porter une tenue plus légère, simple robe de roturière pour aller traîner comme bon lui semble sans craindre d’abimer l’une des nombreuses parures de tissu précieux qu’il aime tant la voir revêtir en sa présence. Et comme il se trouve être souvent présent, c’est plutôt de manière très bourgeoise qu’elle est habillée, portant presque toujours autour du cou la parure d’or et d’émeraude que son père avait fait pour elle, pour accentuer la profondeur ses yeux, dit-il.


Description Psychologique Publique :

Peut-on dire d’une fille de bonne famille qu’elle possède réellement une certaine psychologie ? En plus si la demoiselle est blonde, on est en droit d’en douter d’avantage. Pourtant elle est très spirituelle, la charmante Lilo. Elle parle dans de bonne mesure, elle écoute surtout. Elle se cultive principalement, tuant les longues heures à devoir rester sage en lisant les quelques textes qui ont pu parvenir jusque chez son père. Il ne se gêne pas d’ailleurs pour lui ramener de ses voyages de magnifiques livres, sachant sa douce petite fille amoureuse des belles lettres.

Elle a appris à n’afficher que son excellente éducation en toute circonstance, faisant preuve d’une politesse et d’une amabilité exemplaire ! Même si souvent elle préfère se laisser aller à un peu plus de liberté que ne lui en accorde la vie au sein de la bourgeoisie. Ceux qui la connaissent depuis longtemps savent qu’elle affectionne tout particulièrement ces instants de détente où, assise dans l’herbe d’un champ, elle lit quelques pages de l’un de ses précieux livres, ou encore mieux ! Elle échange quelques mots en jeune fille innocente, oubliant le temps d’une conversation les tracas d’une image à entretenir. Mais même hors de l’environnement bourgeois elle reste charmante et polie, chaleureuse même, déliant par sa simple honnêteté bien des langues. Mais attention, elle sait garder les secrets. Elle adore les potins, comme toute demoiselle qui se respecte, tout en se gardant bien d’aller les répéter plus loin. Elle n’est pas mauvaise langue, Lilo. C’est une demoiselle tout ce qu’il y a de plus sincère et tendre. On se surprend même à se demander comment il se fait qu’elle ne soit toujours pas mariée !


Passé :

Käthe n’a pas eu de chance… Comme beaucoup de femme dans ce monde hostile, elle mourut en donnant la vie. C’est au sein d’une nourrice chèrement payée par Lothar Waldemar, riche orfèvre réputé dans la région, que Liselotte passa ses premières années. Les plus riches nobles vont chez lui encore aujourd’hui pour faire créer leurs plus belles parures d’or et de pierreries. Cette renommée, c’était tout ce qu’il avait pour assurer à sa précieuse et unique fille l’avenir qu’il voulait lui offrir. Un bel avenir oui ! Avec la meilleure éducation possible, avec les meilleures attentions qu’il pouvait lui apporter. Car même si le travail restait son activité majeure, il pouvait passer des heures à bercer sa fille pour l’endormir, à lui raconter de belles histoires à la lueur d’une chandelle. Voilà bien un papa tout soumis à sa jolie princesse !

Et comme la nature le voulait, la demoiselle grandissait. Dès ses douze ans, elle préférait de loin le goût de liberté qu’elle ressentait en s’éclipsant au nez et à la barbe de son père pour aller jouer avec les autres enfants de son âge. Des enfants d’ailleurs que Lothar jugeait peu fréquentables. Il n’aimait pas voir sa fille traîner avec des voyous ! Pourquoi ne passait-elle tout simplement pas plus de temps avec des jeunes filles de sa classe, de son milieu ? Et pas ces futurs coupeurs de gorges ! Il n’osa jamais le dire face à sa fille, trop vite découragé en la voyant revenir avec un sourire émerveillé. Mais la petite Lilo, elle était loin d’être aussi naïve. Elle savait que son père n’aimait pas ses fréquentations. Et surtout, elle savait que quand elle sortait trop, il devenait plus soucieux, semblait tomber malade. Alors elle a cessé de les fréquenter. Du moins en apparence, car même si elle ne court plus les rues boueuses, elle a conservé avec ses amis des rapports certes cachés, mais pas moins chaleureux.

En revanche, elle s’est faite des amies plus fréquentables, un brin superficielles aussi ? Non, pas toute à fait. Avec le temps, elle s’est liée non pas d’une relation de courtoisie mais d’une sincère amitié avec une des filles des Reinhart, au plus grand bonheur de son père. Voilà enfin, à son sens, une demoiselle bien moins… Futile que la plupart des jeunes filles de son âge. Et du fait que Röschen est plus jeune qu’elle, Lilo s’estime en devoir de faire office de grande sœur. Oh, loin d’elle l’idée de remplacer un membre de la famille ! L’avantage avec une amie, c’est que souvent on peut dire un peu plus qu’on ne l’oserait avec ses proches.

Les années passèrent encore et à ses dix-huit ans, on se surprit à remarquer que l’héritière Waldemar n’avait toujours pas de prétendant. Vraiment pas ? Nous dirons plutôt que les rares hommes à s’être proposés ont fait des démarches en tout point parfaites auprès de Lothar qui a purement et simplement refusé de donner la main de sa fille sans qu’elle ne soit au courant. Même si il n’ose pas l’avouer, il préfère qu’un jour, ce soit sa joli Lilo qui lui présente un jeune homme et non pas un être avide de richesses qui viendrait la demander comme on lui demande un collier de pierreries dans sa boutique. Finalement, on peut se douter de l’origine du caractère un peu trop indépendant de la jolie demoiselle !

Pour célébrer la deuxième décennie de sa fille, il lui fabriqua avec un soin quasi religieux un magnifique collier d’or et d’émeraude qu’il aime la voir porter. Elle le porte d’ailleurs souvent ! Même si en toute honnêteté, le cadeau qu’elle a préféré, c’est le petit chat aux yeux d’émeraude qu’elle avait ramené quelques jours plus tôt d’une balade, et qui depuis la suit presque partout. Un joli chat gris tigré qu’elle appelle Wotan. Pour faire plier son père, elle lui assura qu’il serait utile pour chasser les rongeurs qui tentaient de s’approprier le garde mangé, mais en vérité, le félin passe plus de temps à se prélasser dans les bras de sa maîtresse qu’à faire son travail.

Mais ce ne sont que des détails. Aujourd’hui bien des choses ont changé. Même si jusqu’à maintenant il ne s’est jamais réellement forgé un avis sur la suprématie de la chrétienté sur les celtes (après tout Lothar est un commerçant, non un diplomate) force est pour lui d’avouer qu’il est des plus ravi d’avoir été mandaté pour créer les alliances qui uniront les deux plus grandes familles de la région. La paix allait pouvoir s’installer, n’était-ce pas merveilleux ? Il pose depuis cette nouvelle, un regard plus serein sur son travail comme sur sa fille. D’ailleurs grâce à son amie Röschen, elle est demoiselle d’honneur ! Voilà qui donnera au vieil homme qu’il devient un avant-goût d’un hypothétique futur mariage où Lilo serait à son tour devant le prêtre.


Position publique quant au mariage :

Un Mariage ? Mais quelle merveilleuse idée ! Une possibilité fantastique d’unir enfin les deux familles qui s’opposent dans l’amour ! Voilà bien un événement magnifique qui se prépare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Fiche Publique] Lilo Waldemar {Demoiselle d'Honneur}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procureur de la république
» LEGION D'HONNEUR
» Voilà un gars dont ses descendants vont rigoler pour faire sa fiche généalogique
» HONNEUR FIDELITE
» Amélioration de la saisie (fiche individu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hymen Avorté :: Hors Role Play :: Distribution des Rôles-
Sauter vers: