Le Mariage aura-t-il lieu ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Fiche publique] Arzhel Myrdhin {Oncle du Promis}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arzhel Myrdhin
Oncle


Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: [Fiche publique] Arzhel Myrdhin {Oncle du Promis}   Lun 27 Nov - 12:43

Nom : Myrdhin

Prénom : Arzhel ( étymologiquement ours,guerrier, prince)

Âge : Quarante sept années.

Rôle : Oncle du futur marié.

Métier : Soldat [Officier]

Description Physique :

Arzhel n’est pas homme à posséder la prestance des grands seigneurs, habiles aux jeux de cours. Sa carrure imposante, sculptée à force de manœuvres militaires ne facilite pas la révélation de son ascendance qui fait de lui un frère du patriarche Myrdhin. On parlera d’une importante constitution bien que celle-ci ne soit pas à un tel point que ses muscles saillent. Un contraste s’élève alors que contrairement à ce que laisse présager sa stature, son allure est véloce. Son teint hâlé révèle un choix de vie à l’opposé des forêts ombragées comme celle de Rockwood, le domaine familial.

De même que son corps n’est pas à l’image communément répandue que l’on se donne d’un membre d’une puissante famille, ses habits ne reflètent que sa position de tous les jours. Il est vêtu de braies et de simples chemises de tissu ou de laine, la plupart du temps abîmées par les affres du combat. Voilà bien longtemps que l’on n’a pas vu Arzhel porter des vêtements que nécessiteraient ses origines.

Les traits déjà quelque peu burinés par l’âge, sa chevelure mi-longue et bistre se pare au fur et à mesure des années de nouveaux cheveux grisonnants. Il porte une barbe taillée de près qui contrairement à ses cheveux n’a pour le moment pas trop grisé. Deux fins sourcils surmontent une paire d’œil à la couleur noisette, soulignée elle-même par quelques rides. Le regard sévère, il peut ne pas être dépourvu d’allégresse.

Description Psychologique Publique :

Arzhel est réputé pour être un des hommes au plus mauvais caractère de sa génération chez les Myrdhin. On se rappelle encore de ses colères mémorables au domaine Myrdhin, pourtant si lointaines dans le temps. Ces éclats de voix qui emplissaient tous les alentours de sa voix puissante. De mémoire d’homme, les personnes qui furent aussi colériques que lui se comptent probablement sur les doigts de la main.

Non seulement Arzhel est considéré comme quelqu’un s’emportant facile et de ce fait susceptible, l’aîné du patriarche est une honte à la famille que beaucoup de la famille Myrdhin aimerait voir loin du vert paysage de Rockwood. L’éloignement tenu est d’ailleurs une bénédiction pour eux.
Il est de notoriété publique que cet homme vend sa hache au plus offrant et n’hésitera pas à la vendre par la suite contre son ancien employeur. Les gens n’aiment guère les traîtres. Surtout lorsque l’on parle de religion. Il se murmure à bas mots qu’Arzhel se serait converti au christianisme et aurait dénigré l’idéologie celte et l’ancienne religion.

On ne niera pas qu’il fut, et se sent peut être toujours, proche de sa famille. Nulle personne n’oserait remettre en doute son amour porté à ses proches. C’est une des rares qualités qu’on lui accorde. Un pan de sa personnalité que l’on rechignera à céder à son interlocuteur, mais un fait véridique et vérifiable promptement.

Passé :

Arzhel est le fils aîné de l’ancien patriarche Myrdhin. Son frère cadet n’est autre que l’actuel dirigeant de la maisonnée Myrdhin, Hoel.
Enfant il était agité et turbulent, courant à travers bois et jupons. Il prenait un malin plaisir à vagabonder dans le domaine familial durant les après-midi et à se jouer de toute personne l’approchant. Alors qu’un druide essayait de l’instruire le jeune garçon ne tenait en place, regardant à droite et à gauche, n’écoutant visiblement pas les propos qu’on lui tenait. Les espoirs fondés préalablement en lui s’effondraient au désespoir de ses parents. Quelle solution ?
Un second fils naquit. On le nomma Hoel. Immédiatement Arzhel fut enthousiasmé d’avoir un compagnon de jeu, un frère. Que de choses qu’ils pourraient effectuer ensemble ! C’est en reportant son attention sur son frère grandissant que le garçonnet s’assagit. Il écouta alors l’enseignement procuré, cessa ses bêtises et devint grand et vigoureux, les années passant. On l’entraîna aux armes et à toutes les traditions qui faisaient et font aujourd’hui encore le commun de la famille Myrdhin. Mais le jeune adolescent découvrit avec amertume la réalité de son mariage approchant, une union programmée des années auparavant par son père. Un plan naquit dans son esprit et bientôt il le mit à exécution.

C’était à l’aube de ses quinze printemps. Dans trois mois aurait lieu l’union sacrée entre les deux jeunes gens. La nuit avait étendu son noir manteau percé d’une multitude d’éclats de lumière. Tous dormaient paisiblement et Arzhel se leva. Il prit avec lui quelques affaires et se dirigea d’un pas assuré vers les écuries. Les gardes assoupis, il pénétra dans l’enclos et harnacha sa monture. Le fracas réveilla subitement les hommes postés non loin. Au loin un cavalier s’enfuyait. On avait volé le patriarche.

Une vie plus libre s’offrit à Arzhel. Une vie profondément plus dangereuse aussi. Il chevaucha et chevaucha des lieues durant. Son chemin se mêla à celui d’une caravane particulière : une troupe mercenaire. La peur le prit en premier lieu. Tiraillé par la fatigue l’adolescent osa se rendre auprès de ces hommes qui lui donnèrent l’hospitalité. Trop heureux d’avoir récupéré une monture et un homme de plus, ils convainquirent le voleur de rester. Ce qu’il fit. Et c’est ainsi qu’il voyagea tout d’abord vers l’Espagne et l’Empire ottoman. On forma le soldat naissant à une meilleure pratique des armes et à l’équitation lors de combats. Sa première bataille fut une consécration pour lui, et révéla un potentiel guerrier dans ses veines. C’est par l’argent récolté que la déchéance débuta pour Arzhel Myrdhin. D’abord la boisson, puis les femmes, poussé par ses amis. L’horreur vint lorsque les mercenaires pillèrent un village espagnol, et une avalanche de stupre s’écoula sur la troupe. Viols, alcool, assassinats. Cette pratique fut répétée par la suite des dizaines et des dizaines de fois aux quatre coins de l’Europe : de la Bretagne aux lointaines côtes de l’Est.
C’est non loin de ses terres d’origine qu’il appris de la bouche de paysans les nouvelles de sa famille : le jeune homme disparu plusieurs années auparavant avait été déshérité et renié. La visite des terres ne lui était interdite, mais il serait alors traité comme un vulgaire étranger. La punition pour le crime.
Ses visites ne furent qu’alors brèves et rarissimes. Une fois par an au maximum, une fois toutes les quatre ou cinq années s’avérant plus exact. Arzhel mena sa vie de mercenaire et c’est lorsque la troupe trahit un seigneur de l’Empire que cet épisode cessa. Emprisonnés, convertis de gré ou force s’ils n’étaient d’obédience chrétienne. La conversion se fit de gré.
Un vieux page, venu porter une missive à Lutèce, reconnu après tant d’années le fils déchu. La nouvelle remonta bien vite aux terres ancestrales des Myrdhin, indignés du comportement opté par Arzhel.
La vie continua et s’écoula. L’an dernier Arzhel suite à une blessure stoppa toute activité guerrière et prit du repos chez une de ses amies, une connaissance sur la côte atlantique. Il apprit par le passage d’un convoi marchand le mariage prochain de la fille du Dirigeant de la marche d’Armorique avec le fils Myrdhin. Une occasion rêvée pour repasser au domaine familial quitté depuis si longtemps maintenant.

[A l’heure actuelle Arzhel n’a pas réapparu au domaine Myrdhin depuis sept années].

Position publique quant au mariage : Arzhel est pour l’union de son neveu. La fête sera l’occasion de joie, autant en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Fiche publique] Arzhel Myrdhin {Oncle du Promis}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procureur de la république
» Voilà un gars dont ses descendants vont rigoler pour faire sa fiche généalogique
» Amélioration de la saisie (fiche individu)
» PUBLIQUE OU PARAPUBLIQUE?
» La Couronne de la république

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hymen Avorté :: Hors Role Play :: Distribution des Rôles-
Sauter vers: