Le Mariage aura-t-il lieu ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Fiche publique] Darion Reinhart {Cousin de la promise}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darion Reinhart
Cousin
avatar

Nombre de messages : 58
Famille : Reinhart
Âge du Personnage : 19 ans
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: [Fiche publique] Darion Reinhart {Cousin de la promise}   Jeu 30 Nov - 10:08

Nom :
Reinhart.

Prénom :
Darion.

Âge :
19 ans.

Rôle :
Cousin proche de Röschen. Invité au mariage, ainsi que le reste de sa famille.

Métier :
Chevalier.

Description Physique :
Darion est un jeune homme blond aux yeux bleus. En cela, il est impossible de l’assimiler à sa cousine, Röschen. D’ailleurs, ils sont en tous points dissemblables. Mesurant près d’1m 85, le jeune homme ne passe jamais inaperçu, malgré ses tentatives perpétuelles. D’une carrure importante, il apprécie de se vêtir de grandes capes, qui dissimulent presque tout son corps. Ses cheveux, d’une blondeur rare, résultent certainement d’une mutation génétique ayant provoqué leur dépigmentation précosse. Il ne les brosse jamais, et les laisse retomber négligemment sur son visage. Ainsi, il possède un autre moyen de dissimulation… Vestimentairement, il privilégie le noir et le bleu, car ces couleurs constituent une fois de plus un passe partout non négligeable.
Son expression du visage, quant à elle, reste indéchiffrable, dans presque toutes les circonstances. Il est rarissime de voir Darion sourire, et la désinvolture reste son expression favorite. Un visage de marbre, pour un jeune homme en marbre…

Description Psychologique Publique :
En société, Darion se démarque par son asociabilité. Adepte de tours rhétoriques tels que l’ironie, le cynisme, les sarcasmes, et bien d’autres petits plaisirs, il se montre très souvent incapable de sincérité. Cela dit, il n’est pas d’un naturel menteur. Sa fonction de noble lui impose de rester un minimum appréciable, chose qu’il a beaucoup de mal à faire. Il ne parlera jamais à une personne qu’il ne juge pas digne d’intérêt, et se complait dans un silence éloquent, qui en cache beaucoup sur son ressenti profond. Parfois contraint à la parole, il ne fait pas le moindre effort pour plaire à ses interlocuteurs, et cherche par le biais de l’agressivité orale, à s’épargner la diction de paroles plus futiles les unes que les autres. Un électron libre, pour résumer, qui se complait dans son paraître atypique.

Passé :
Darion est le fils d’un membre d’une famille amplement respectée dans le monde aristocratique. Né dans l’amour de ses parents, il a toujours été considéré comme le porteur d’un futur idyllique, emplit de richesses et de pouvoir. Car Darion est l’aîné de cette lignée des Reinhart. Une lignée qui possédait énormément de privilèges et de terres, mais qui ne pouvait pas prétendre être au niveau de l’autre branche de la famille, incarnée par la jeune Röschen, cousine proche de Darion. Une sorte de rivalité implicite s’est vite intégrée entre les deux pans de la famille, rendant l’éducation de Darion très stricte, et peu encleinte à le laisser suivre la voie qu’il avait choisi, d’autant plus qu’elle n’était pas digne du fils d’un Reinhart. Cette voie n’était autre que celle de l’érudition, que le jeune homme affectionnait depuis toujours. Mais qu’est-ce qu’un Reinhart, héritier des possession d’une telle lignée, ferait d’un prestige intellectuel ? Rien ! Il fallait que Darion se démarque du reste des Reinhart, par son courage au combat, et par le nombre de victoires qu’il aurait. Du moins, c’est ce que pensaient ses parents, avides de prendre une revanche silencieuse sur l’autre branche des Reinhart. Darion n’eut donc pas le choix, et fut initié aux arts du combat, dès son plus jeune âge. Il n’y mit aucune bonne volonté, et passa son temps à étudier divers recueils en cachette. Sa personnalité asociale, introvertie et désinvolte se développa à cet instant précis, entre le désespoir de son tuteur, et la véhémence de ses parents. Les années passèrent, avec toujours le même rituel d’éducation. Darion développa étrangement ses capacités intellectuelles, au détriment de ses capacités physiques. Et personne ne comprit jamais pourquoi il en était ainsi. Ce n’est qu’une fois arrivé à l’âge de 15 ans que Darion réalisa le péril qu’il courrait à agir ainsi. Les conflits entre nations ne faisaient qu’augmenter, et le père de Darion décida de l’envoyer faire ses preuves au front, malgré son refus catégorique. Cette année là, Darion eut très peur, très peur de mourir. Il passa plusieurs mois au combat, dans les contrées semi arides d’Espagne. En effet, la chrétienté n’acceptant absolument pas le fait que le pays lui ait été volé par les Wattasides, cousins des Ottomans, une reconquête acharnée se mit en place. Reconquête à laquelle au moins un héritier de la famille Reinhart devait participer. Prestige familial exige. Et autant envoyer un cousin de la branche principale, pour limiter les pertes importantes. Le jeune homme fut blessé maintes fois, et ne rentra au château de sa famille qu’une fois qu’il eut remporté une victoire ponctuelle, mais représentant une avancée de poids pour les chrétiens. Emplit d’une lucidité toute nouvelle, le jeune homme comprit qu’il lui faudrait désormais privilégier le combat à l’épée, sa survie en dépendant. Il passa des jours et des jours à se perfectionner, et ces jours se changèrent vite en années, des années de bagne psychologique. L’expérience vint au jeune homme, et aujourd’hui, il est considéré comme un adversaire hors norme, car des plus vicieux. Ses capacités intellectuelles lui ont finalement servi dans l’optique d’un combat, car la réflexion prime souvent sur les gestes désordonnés et irréfléchis. C’est dans ce climat de résignation que Darion a reçu une lettre le conviant au mariage de sa cousine, Röschen Reinhart, qu’il n’a pour ainsi dire pas connue. Encore et toujours tenu en laisse par son rang, il se prépare à subir plusieurs journées de réjouissance, dans le silence le plus complet…

Position publique quant au mariage :
Darion vit à 10 000 lieues de telles futilités. Le mariage… Il n’y a jamais trouvé un quelconque intérêt, étant lui même d’un naturel assez « gigolot ». Il rit d’être invité à un tel cérémonial, d’autant plus qu’il n’est pas certain de la sincérité de l’union. Les mariages arrangés sont si fréquents… Par conséquent, il évite délibérément de parler de ce mariage, et accepte malgré tout de devoir s’y glisser, en tant qu’invité de marque…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Fiche publique] Darion Reinhart {Cousin de la promise}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procureur de la république
» Voilà un gars dont ses descendants vont rigoler pour faire sa fiche généalogique
» Amélioration de la saisie (fiche individu)
» PUBLIQUE OU PARAPUBLIQUE?
» La Couronne de la république

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hymen Avorté :: Hors Role Play :: Distribution des Rôles-
Sauter vers: