Le Mariage aura-t-il lieu ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Scène I - La Promise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Destinée
Puissance Immatérielle
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Scène I - La Promise   Mar 12 Déc - 12:26

Dans la demeure du seigneur local, Lucius Reinhart, sa fille, Roschen, se prépare à se marier avec un homme qu'elle n'a jamais vu, LLewelyn Myrdhin, le dernier héritier du trône d'Armorique. Sa mère, Sophie, sa soeur, Blanche, et une des demoiselles d'honneur, Liselotte, l'aident à se préparer tandis que son précepteur, Tibrus, lui donne les derniers conseils avec la cérémonie...

[Roschen poste en premier, puis vous continuez comme bon vous semble en faisant bien attention à suivre l'ordre des posts]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desespoir-et-bonheur.blogspot.com/
Röschen Reinhart
Promise
avatar

Nombre de messages : 101
Age : 33
Famille : Reinhart
Âge du Personnage : 17 ans
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Mer 13 Déc - 10:26

S’il fallait décrire l’état d’esprit de la fille aînée des Reinhart, en cette matinée prénuptiale, on pourrait aisément avouer que c’était dans sa tête, dans son cœur et dans son corps, un joyeux bordel. Sans vouloir être vulgaire, elle pouvait être certaine que tout en elle était indécis et troublé. De nombreux sentiments venaient s’entrechoquer, se heurtant les uns aux autres et arrachant quelques plumes aux beaux oiseaux des idéaux par la même occasion.

La chambre où on l’avait emmené était une immense pièce froide, qu’une pourtant énorme cheminée peinait à réchauffer tant la superficie était importante. Chambre d’ami officiellement, elle servait surtout aux nombreux essayages, depuis quelques jours, des différentes tenues de la jeune femme. Un imposant lit à baldaquin, au bois lourd et richement sculpté, aux tissus si épais qu’y lire au travers était impossible, trônait presque au centre de la pièce, au sol parqueté et ciré impeccablement. Deux colossales armoires, qu’on savait remplie au plus haut point, étaient disposées sur un pan du mur, dans des bois de merisiers d’un brun presque bordeaux. Y répondaient des tapisseries et plusieurs toiles titanesques aux dorures inquiétantes comme aux couleurs démesurément fauves.

Un tapis soyeux et étonnement long réchauffait les pieds nus de la Demoiselle, cachant sur la plus grande longueur le parquet étincelant. Celui-ci était maculé en mille endroits par une multitude de vêtements. On trouvait ici de tout. Des tulles, des soies et surtout des dentelles, allant du jupon aux voiles, tout y était représenté et jonchait le sol dans un chaos peu catholique. Röschen, en Princesse de ce splendide souk, était surélevée, debout sur un tabouret peu stable, et surcroît sur la pointe des pieds. Autour d’elle, une demi douzaine de suivantes était agenouillée en pétales rouges d’un Pistil d’un blanc immaculé.


En effet, la jeune demoiselle, vêtue de d’une robe de mariée grandiose, était parée, comme le demandait la tradition, d’une tenue d’un blanc sans faille, seulement piquer au poignet par une rose écarlate. Cette dernière avait été disposée sur le gracile avant bras de Röschen par sa Demoiselle d’Honneur, Lilo, peu avant.

A l’intérieur, tout se bousculait. Il y avait à peine quelques jours que l’Héritière Reinhart avait appris son mariage futur, et pourtant il lui avait semblé que cette date était encore bien loin. Sans s’en rendre compte, déjà, le jour fatidique était arrivé, et elle était prise de cours. Peut-être avait-elle espéré jusqu’à la dernière seconde, que son Père renoncerait, où que sa Belle-famille refuserait une telle union.
Non qu’elle soit réellement contre cette union, car elle savait bien au fond, que son père avait pris toutes les décisions passées avec sagesse et pondération, et qu’il en était très certainement de même pour le choix de son époux. Mais ce jour était pourtant redouté.

Redouté d’abord car il représentait un réel chamboulement dans sa vie, ensuite parce qu’elle ne connaissait même pas son Promis, et surtout, car elle se pensait encore très jeune, trop jeune peut être pour pouvoir assumer d’avoir sur ces frêles épaules, tout l’avenir entier d’une Nation…

Déjà, Röschen sentait son esprit divaguer, se retirant au loin afin de réfléchir, tentant très certainement de se calmer, afin de ne pas bouger, et gêner ainsi les couturières qui s’afféraient. Pourtant, distraite, une nette piqûre vint la réveiller.

<< Aïe ! >>

Lança-t-elle d’instinct, avant de constater que l’une des servantes venait de rater sa cible, initialement l’ourlé de son imposante robe à panier, pour laisser l’aiguille venir terminer sa course sur sa cheville…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discorde.skyblog.com
Lilo Waldemar
Demoiselle d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 82
Famille : Waldemar
Âge du Personnage : 20 ans
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Jeu 14 Déc - 4:31

[Aller hop! Je réponds la première après Röschen!]

Chacun devait y aller de ses avis et de ses pronostiques dans leur tête respectives. Lilo ne faisait pas exception, malgré cette attitude enjouée qu'elle avait peinte sur ses traits dès son arrivée dans la demeure des Reinhart. Pourtant elle ne semblait pas bien loin en pensée, ses mains s'affairant autant que celles des couturières à la différence près qu'elle ne s'occuper des multiples jupons portés par son amie. C'était pourtant bien un tissu qu'elle avait entre les mains, aidant du mieux possible les préparatifs. Entre ses doigts, alors qu'elle semblait concentrée dessus, le tissu translucide du voile de la mariée défilait. Elle s'assurait qu'aucune marque, qu'aucun accro ne venait troubler ce symbole de pureté...

Dommage que cette pureté allait bientôt disparaître. Son geste ralenti sensiblement, elle attrapa d'une main l'aiguille et le fil qui se trouvaient à sa portée pour achever les broderies du bord du tissu. Tout le monde devait s'affairer sans doute, certains pour aider les préparatifs, d'autres pour apaiser leurs pensées. L'aiguille traversa le tissu avec précision, poursuivant le plus exactement possible les broderies précédentes, très légères, toujours dans ce blanc si immaculé qu'il en semblait presque lumineux. Toute demoiselle qui se respecte devait savoir y faire un minimum avec ce genre d'usage, n'est-ce pas?

En tout les cas, ses propres préparatifs étaient déjà faits. Elle avait revêtu l'une de ses robes choisies pour les demoiselles d'honneur, d'un coloris élégant et parfaitement choisi pour mettre en valeur le blanc si pur de la mariée. Même sa coiffure était déjà faite et parfaitement maintenue par quelques épingles finement ciselées. Elle n'avait conservé de ses habitudes que son éternel collier d'or et d'émeraude et quelques mèches ondulées encadrant son visage. Mais sa tenue lui importait peu, déjà elle avait oublié cette étrange impression d'être "emballée" dans les tissus pour laisser ses pensées vagabonder sur un tout autre sujet. Röschen... Sa chère amie allait dans peu de temps être l'épouse d'un illustre inconnu pour le bien de toute une nation. Ce devait sans doute être un moment qui restera dans les mémoires pour les siècles é venir, alors pourquoi cela la rendait si songeuse? La nervosité sans doute. Un mariage reste un grand événement en soi.

Elle termina la dernière broderie et ajusta la finition des rebords su voile, tout était parfait. Tout? Le cri de Röschen la ramena vite dans cette pièce si noblement décorée, comme il convenait. L'une des servantes avait dû rater son coup. Mais en même temps, toutes devaient être atrocement anxieuses sur ces préparatifs à terminer au plus tôt. Lilo se leva simplement pour s'approcher, relevant d'une main les tissus de sa jupe pour voir où elle posait les pieds, évitant de marcher sur les multiples tissus qui jonchaient le sol pour se rapprocher de la mariée et, se haussant sur la pointe des pieds, elle déposa le tissus du voile sur l'épaule de son amie, s'assurant une dernière fois qu'il était suffisamment bien choisi pour s'accorder autant à la robe qu'à la demoiselle. Elle n'osa prononcer un mot, préférant pour le moment garder cette apparence joviale pour mieux laisser le père faire ses recommandations. Elle s'était rendue dans cette pièce pour aider, non pour donner un quelconque avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie Reinhart
Matriarche Reinhart
avatar

Nombre de messages : 39
Famille : Reinhart
Âge du Personnage : 37 ans
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Jeu 14 Déc - 10:27

Il y a avait tant de monde dans cette pièce ! Bien qu'elle soit immense, on avait l'impression d'une fourmilère, avec les sujets autour de la reine... Sa fille allait se marier, Sophie le savait, et pourtant, elle ne s'en rendait pas compte. C'était comme si elle était ailleurs, ou plutôt, hors de son corps, quelque part en train d'observer la scène, sans chercher à agir. Tous ces gens qui s'affairaient, cela lui donnait le tournis. Elle aurait voulu aller reposer son esprit, s'allonger un peu, goùter à la délicatesse d'un moment serein, comme elle n'en avait plus depuis bien longtemps... Mais en même temps, elle voulait être près de sa fille dans un moment pareil, même si elle ne faisait pas grand chose. Elle regadait sa fille se faire habiller, comme une vraie princesse.
Tout se bousculait dans sa tête, des paradoxes qu'elle ne pensait pas avoir un jour, des questions qui n'auraient pas dut se poser. Sa fille était belle ainsi, dans sa robe blanche, ses cheveux tirés en un chignon ravissant, faisant ressortir les traits fins de son visages. Sa fille, sa petite fille allait se marier, pour de vrai cette fois, et peut-être pas comme elle l'espérait.

Elle se souvient des discutions qu'elles avaient eut, il y a bien longtemps, quand elle était petite. Sophie lui parlait des prince charmant, des pétales de fleurs, des belles robes, de l'amour... C'était si beau, mais si flou maintenant. La petite fille avait grandi, trop vite sans doute. Elle allait partir, loin de sa pauvre mère, et celle-ci perdrait à nouveau un enfant...
Les yeux de Sophie parut un instant plonger dans une mer profonde. Elle sursauta presque invisiblement, et remis un sourire sur ses lèvres. Il fallait qu'elle se reprenne, ce n'était pas le moment de flancher. C'était un jour important, pour toute la famille.
Tout le monde s'affairait dans la maison, la famille comme les domestiques, il n'y avait pas un instant à perdre. Sophie voulait que ce mariage soit parfait, un instant inoubliable, une fête grandiose. Elle pensa aux cuisiners, qui s'activaient dans les cuisine. Le menu était une surprise, mais il promettait d'être des plus grand gourmets. Les odeurs de viandes et de gâteaux se répendaient déjà dans la demeure. Il y avait aussi ceux qui préparaient les chambres, et surtout, celle des mariés. Et bien sûr, toutes ces filles autour de Röschen.
Sophie n'aurait pas aimé être à sa place. Déjà le matin, lorsque sa femme de chambre l'aidait à s'habiller, elle avait du mal, mais alors avec toutes ces femmes autour d'elle... Même son amie, Liselotte, la demoiselle d'honneur, s'était attelée à la besogne. Mais il fallait bien des couturières, la robe devait être parfaite, comme tout le reste.

La future mariée poussa un cri, ces idiotes avaient sans doute piquer sa peau sensible. Sophie voulut réprimander l'une d'elle, en fait surtout pour aténuer son stress, mais elle ne retint. Sa fille n'aimerait surtout pas la voir comme ça un jour pareil.


<< Ca va, Röschen ? >>

Cette question faisait un peu mère poule, sans vulgarité, mais sa fille avait sûrement besoin d'affection, besoin d'une présence non hostile...
Sophie se rendit compte que ça faisait un moment qu'elle était dans ses pensées, et elle n'avait prêté aucune attention à sa fille. Elle se le reprocha intérieurement, et se promis de faire plus attention par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ttlesjdr.forumactif.com
Blanche Reinhart
Soeur
avatar

Nombre de messages : 23
Famille : Reinhart
Âge du Personnage : 13 ans
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Mer 20 Déc - 9:42

Pendant toute la matinée le domaine Reinhart s’était attelé à la tache afin de préparer un mariage convenable à l’aînée de la famille, Röschen. Un mariage symbolique puisqu’il réunissait deux grandes familles d’Armorique. Les serviteurs courraient de bon train, allant ça et là pour terminer les décorations, pour faire cuire un merveilleux met fin,... Depuis les Laudes, un vacarme infernal s’était installé dans la maisonnette ne laissant pas de place au calme et à la sérénité.

Blanche avait retrouvé le bercail depuis quelques jours seulement. Elle n’avait plus assisté à ce genre de festivité depuis bien longtemps. De toute la nuit, elle avait à peine dormi, ne pouvant se résoudre à fermer les yeux. Le mariage de sa sœur était un événement tellement excitant qu’elle y avait songé pendant toute l’heure du couché.

En entrant dans la pièce d’essayage, elle remarqua que le sol était jonché de plusieurs cartons et de quelques morceaux d’étoffes. La cheminée au fond de la salle ne chauffait guère. Le feu léchait les bûches une à une laissant la braise les consumer sans pour autant produire beaucoup de chaleur. Blanche était en retard. Rougissante, elle alla vers sa mère qui semblait anxieuse pour s’excuser en faisant une brève révérence puis elle se tourna vers sa sœur. Qu’elle était belle dans sa robe de lumière. Le blanc, couleur de la pureté et de l’innocence lui allait si bien. La jeune fille resta un instant figée, contemplant Röschen. La belle aux cheveux noirs avait une telle allure dans cet habit blanc perle. Elle avait atteint l’apogée de sa beauté, la belle colombe allait prendre son envol.

A la fin de son si beau songe, Blanche alla s’assoir sur le lit où s’étaient entassées des robes. Elle poussa un peu le tas afin de ne pas le chiffonner. Elle regarda une nouvelle fois sa sœur. Pouvait elle, elle aussi, avoir un mariage aussi somptueux ? Elle soupira puis alla proposer ses services à sa mère pour une quelconque tâche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tibrus de Marienberg
Prêtre
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Mer 20 Déc - 14:33

Tibrus n'avait pas encore endossé sa tenue de cérémonie. Il se dirigeait à ce moment vers les appartements de Röschen.

Comme il était de tradition avant le mariage d'entendre en confession chacun des promis, il allait voir la fille de son cousin afin de l'aider à ce que la cérémonie se déroule le mieux possible pour elle. Il savait à quel point cela pouvait être une épreuve pour une jeune fille de se marier avec un inconnu.

Tibrus tenait à offrir à Röschen un instant de répit pour son esprit en ce jour qui s'avérerait être le plus important de sa vie.

Il arriva devant la porte et frappa.


C'est le père Tibrus... Si Mademoiselle Reinhart a un moment pour s'entretenir avec moi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Röschen Reinhart
Promise
avatar

Nombre de messages : 101
Age : 33
Famille : Reinhart
Âge du Personnage : 17 ans
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Ven 29 Déc - 6:31

La cheville ankylosée, Röschen avait finalement refoulé le mouvement de recul qui avait d’abord été sien, juste après la piqûre. Elle posa ses yeux d’ambre sur la jeune suivante qui s’excusait à grand renfort de courbettes.
Beaucoup l’auraient fusillée du regard, lui offrant des yeux courroucés et orgueilleux. Et si parfois cela était la réaction première de la Promise, toujours elle s’efforçait de corrompre un caractère trop entier en faveur d’une tenue douce et mesurée.

Ainsi, ses yeux n’étaient-ils pas acérés et pleins d’amertume lorsqu’elle croisa le regard clair de la toute jeune fille. Ils étaient, au contraire, plutôt miséricordieux, offrant un silencieux pardon à la servante. A la question de la mère, Röschen releva la tête, pour arriver à sa hauteur, puis esquissa un simple sourire, répondant :

« Oui, Mère, ne vous inquiétez pas. L’une des aiguilles a dû tomber, mais rien de très douloureux. »

D’ailleurs, pensa-t-elle, la douleur s’était déjà envolée et il ne restait plus sur sa cheville aucune trace de l’ancienne blessure.

Entra alors sa sœur, la toute jeune Blanche. Sa présence au Château était encore bien peu familière, car l’enfant avait été si longtemps séparées de sa famille.
A son arrivée, elle s’empressa de s’excuser auprès de la Matriarche, et Röschen ne put s’empêcher de songer que sa petite sœur était une jeune femme très courtoise en devenir.

Avoir une famille polie et digne du nom des Reinhart, voilà qui ferait le fierté et son Père. La future épouse eut un sourire pour elle seule, oubliant durant un court instant sa situation et ses noces, pour penser à sa sœur.

Être séparée d’elle était plutôt normal, puisqu’elle n’avait jamais eu vraiment à souffrir de son absence. Mais désormais, l’avoir à ses côtés était une chance, et Röschen se sentait heureuse de sa présence pour ce moment aussi important.

Ce moment aussi important…

Alors qu’elle s’accordait un instant de quiétude, surtout pour son pauvre cœur, enclin à mille tourments, voilà qu’on frappe à la porte, pour l’en tirer.

C’était le Père Tibrus. Röschen frémit, son corps devenant plus raide. Tout ceci devenait très officiel, et la confortait dans l’idée qui lui faisait si peur : elle ne rêvait pas, et tout ceci était bien réel.

Ouvrant la bouche, sa gorge étrangement sèche, l’aînée des filles Reinhard articula un léger :

« Pensez-vous que je puisse m’y rendre, Mère ? »

Demanda-t-elle afin d’avoir l’autorisation de la Matriarche. Craintive, elle chercha Lilo des yeux, pour se rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discorde.skyblog.com
Lilo Waldemar
Demoiselle d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 82
Famille : Waldemar
Âge du Personnage : 20 ans
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Ven 29 Déc - 15:34

Non loin, la demoiselle d'honneur s'était écartée pour laisser au mieux la mère s'enquérir de la fille. Se rendant près du lit à baldaquins, elle déposa avec soin le voile que la mariée revêtirait au moment de l'heureux événement. Elle évita bien de le plier, préférant pour plus de souplesse laisser le tissu convenablement reposer sur les nombreuses étoffes déplacées par Blanche. Sans doute paraissait-elle peu mêlée aux paroles échangées, mais il en était tout autre. Malgré son silence poli elle n'en ratait pas pour autant la moindre syllabe, comme cherchant à déceler tant le léger mensonge de la mariée que l'inquiétude de la mère. Et pourquoi n'en profiterait-elle pas pour faire un tour d'horizon de la pièce?

Elle n'avait jusqu'alors pas réellement eu le loisir de détailler la soeur de Röschen, si ce n'est à travers ce que son amie avait pu lui raconter. Quel effet cela devait faire à une jeune fille de voir sa soeur aînée se marier? Dans l'ordre elle devrait être la suivante. Voilà donc une expérience qui la préparera au jour où, à son tour, elle revêtira cette robe, symbole de pureté. A cette pensée d'ailleurs elle laissa échapper un petit sourire égaré, initialement à l'intention de la jeune soeur. Mais à nouveau, autre chose la ramena à la réalité.

Elle se redressa et se retourna face à la porte, là où l'homme d'église avait frappé. Comme toute future mariée, la confession devait être de mise. Un entretient où seule Röschen devra faire face à ses moindres peur avec le secours d'un représentant de la foi. En soi était-ce une bonne idée? Au prélude d'un événement aussi important, Lilo trouvait cette pratique tout de même un peu déstabilisante. Devoir laissée Röschen exprimer ses craintes à une oreille aussi austère avait quelque chose d'affreux, mais de nécessaire.

D'instinct, elle se reporta sur le regard craintif de son amie et lui offrit pour autant qu'elle en fût capable un faible sourire apaisé. Une simple formalité, quelques mots à échanger, des mots qui jamais ne seront dévoilés à une autre personne que le prêtre lui-même. Des mots que peut-être elle avait déjà entendus? Mais elle n'avait en tout les cas pas le droit d'évoquer quoi que ce soit. Cependant elle se permit quelques paroles à l'intention de la Matriarche.


"Ma Dame? Souhaitez-vous que nous laissions le père Tibrus s'entretenir avec votre fille dans cette pièce? Si nous pouvions éviter le plus possible qu'elle quitte la salle afin que nul ne puisse la voir dans sa robe de mariée, ce serait l'idéal."

Les vieilles superstitions avaient la vie dure. Mais mieux valait selon elle éviter de trop bousculer Röschen. La journée en soi promettait d'être assez mouvementée comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie Reinhart
Matriarche Reinhart
avatar

Nombre de messages : 39
Famille : Reinhart
Âge du Personnage : 37 ans
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Sam 30 Déc - 11:57

Les suivantes continuaient toujours leur besogne, Sophie avait l'impression qu'elle n'en finiraient jamais. Tout devait pourtant être prêt pour l'heure exacte, il fallait qu'elles fassent vite. Mais peut-être était-ce elle qui était un peu trop sur les nerfs. Sa fille semblait ne plus avoir mal à sa cheville, et elle en fut soulagé. C'aurait été une honte qu'elle s'avance vers son futur mari, boitant comme une paysane...

Blanche était entrée soudainement dans la pièce, du moins c'était l'impression que pouvait avoir une mère si nerveuse, et cela la fit sursauter. De plus, elle n'avait pas encore prit l'habitude de voir sa cadette dans la maison, même si c'était toujours pour elle une heureuse surprise. Durant son absence, Blanche était devenue une vraie jeune fille, elle était très belle et toujours très distinguée. Sophie était très fière d'elle, et avait de grands projets d'avenir pour elle, mais il n'était pas encore temps d'en parler. Pour l'instant, c'était le mariage de son ainée qui comptai avant tout, et le mariage ne pouvait pas être parfait sans la présence de sa soeur.

Tout à ses reflexions, le prêtre entra à son tour, produisant à nouveau un instant de frayeur sur Sophie. La matriarche ne pensait pas qu'il arriverait aussi tôt, ne voyait-il pas que la robe n'était pas terminée ? Ne pouvait-il pas attendre un instant, être plus poli ? Sophie décida de reprendre ses esprits. Décidément, il faudrait qu'elle aprenne à se calmer. Elle n'avait pas l'habitude, c'était la première fois qu'elle mariait sa fille, au fond, mais elle ne pensait pas être aussi sujette aux émotions.

Lilo avait raison, il fallait qu'ils partent tous pour les laisser à leur confession. Bien sûr il y avait cette histoire de robe à ne pas voir, mais elle pouvait très bien leur trouver une pièce vide, à l'eccart de toute agitation. C'était surtout qu'il ne fallait pas qu'elle sorte tout de suite, les retouches n'étant pas encore tout à fait terminé, il aurait été dommage de les abîmer. En fait, il serait préférable que la future mariée bouge le moins possible.


" Merci Lilo, tu as raison, nous pouvons sortir. Suivez-moi donc, et laissons seuls Röschen et le prêtre, nous reviendrons quand ils auront finit. "

Elle rajusta son chapeau qui tombait sur le côté, et alla à la porte pour l'ouvrir aux personnes présentes. Elle regarda sa fille, éblouissante dans sa robe, tenant maladroitement sur le tabouret, et essaya de lui donner toute son affection.

" Vous nous préviendrez lorsque vous aurez finit. " dit-elle à l'intention du prêtre. " Nous serons sûrement dans la cabinet. A tout à l'heure alors. "

Elle imaginait que le moment à passer n'allait pas être facile pour sa fille, malheureusement sa mère ne pourrait pas être présente. Elle espérait lui donner un peu de courrage dans un dernier regard, mais au fond n'y croyait plus trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ttlesjdr.forumactif.com
Tibrus de Marienberg
Prêtre
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Lun 8 Jan - 12:05

Tibrus entra. Le prêtre immense dépassait d'environ deux têtes la plupart des femmes présentes. Il s'inclina légèrement devant Sophie Reinhart.

Ma chère ne vous en faites pas pour votre fille. Elle est vaillante, et a un caractère de Lion. Cette discussion n'aura qu'un caractère assez informel.

Maintenant Mesdames je vous prie de sortir.


Il se retourna vers Röschen. Elle était droite et fière... Une Reinhart. Il la sentait anxieuse. Tibrus quant à lui était content du travail qu'il a accompli avec elle. Elle était intelligente, curieuse, parfaitement éduquée, et surtout disposait d'une grande sagacité. Il ne se faisait pas de soucis pour elle ; elle saurait se sortir de toutes les situations...

Ma fille, disons une prière.

Il l'invita à s'agenouiller devant l'autel qui ornait un des coins de la pièce

In Nomine Patri et Filii et Spiritu Santi. Amen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Röschen Reinhart
Promise
avatar

Nombre de messages : 101
Age : 33
Famille : Reinhart
Âge du Personnage : 17 ans
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Ven 19 Jan - 8:16

[ Devant l'absence de Blanche, je prends les devants (hihi) et poste. Je fais intervenir Blanche dans mon message pour que son personnage ne soit pas "envolé". Elle reprendra le cours du Rp dès son retour. ]

Röschen aurait sans doute espéré entendre sa Mère refuser l'arrivée du Père Tibrus. Non qu'elle n'apprécie pas cet homme de Foi, noble et respectable de surcroît, mais sa venue signifiait que l'heure avançait vivement. Son coeur avait redoublé de férocité, laissant s'emballer les tambours à l'intérieur de sa cage thoracique. Elle se sentait proche de la nausée et lorsque la Matriarche Reinhart prit la parole, fort heureusement, cet état disparut.

Il lui fallut cependant un long moment avant d'être sure qu'elle ne se trouverait pas mal avant l'entrée en scène du Prêtre. Sa présence voulait dire que tout s'accélérait, qu'il lui fallait faire preuve de courage aussi. Car dans quelques minutes, proches encore des heures, Röschen aurait à rencontrer son futur époux. On lui avait rapporté des compliments sur son promis. Qu'aux dires des femmes proches des Myrdhin, c'était un homme charmant et courtois... enfin, pour un Celte.

Mais toutes ces paroles ne la réconfortaient pas. Entra bientôt Tibrus et elle s'inclina respectueusement face à l'Homme d'Eglise. Le membre de sa famille avait toujours été sage et de bons conseils, car depuis sa plus tendre enfance, l'Héritière avait eu à se rendre à l'Eglise des dizaines de fois. Elle ne les comptait plus. Bien qu'elle ne trouva pas ces visites désagréables, elle ne pouvait pas dire qu'une Eglise soit très drole pour une enfant.
Mais les années passant, l'âge l'aida à comprendre que c'était nécessaire si elle voulait, non seulement sauver son Âme, mais surtout, le plus important pour elle, rendre honneur à son Père et à son Nom.

<< Bonjour Père Tibrus. >>

Salua-t-elle d'un ton qui traduisit son angoisse. Elle tremblait même sans s'en rendre compte et, anxieuse, serra les dents. Elle songea alors à faire bonne figure et esquissa un sourire crispé bien malgré elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discorde.skyblog.com
Tibrus de Marienberg
Prêtre
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Sam 27 Jan - 5:53

Tibrus sentit le trouble de la fille de son cousin. Il comprenait son stress. Epouser un homme étranger et inconnu était chose conséquente.

Il avait l'intention d'aider Röschen à se détendre et ressentir un peu de paix. Il voulait l'aider dans cet étape, et lui permettre de redécouvrir le chemin de la lumière de Dieu.

Il prit une chaise et fit signe à Röschen de s'assoir. Il s'assit à son tour en face d'elle.


Ma fille, sachez que tout ce que nous dirons restera confidentiel. Cet entretien aura d'ailleurs un ton un peu plus informel que d'habitude.

Vous pouvez me dire tout ce que vous souhaitez, vos craintes, vos espoirs. Dieu vous aime mon enfant, il veille sur vous.

Comment vous sentez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Röschen Reinhart
Promise
avatar

Nombre de messages : 101
Age : 33
Famille : Reinhart
Âge du Personnage : 17 ans
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Mar 30 Jan - 12:52

Nerveuse, la jeune femme releva les yeux à peine, et eut un léger sourire pour le Père Tibrus. Il est vrai qu'il était connu d'elle depuis sa plus tendre enfance, mais il était de ces Hommes qui rendent les petites filles étranges, comme honteuses d'on ne sait quoi.

Son charisme et sa grande foi peut être le rendaient presque peu commun aux autres personnes qu'elle avait l'habitude de cotoyer au Château. Silencieuse d'abord, elle ne sut par où commencer.
Que dire en ce matin qui aurait dû être la paroxisme de son Bonheur ? Elle avait peur. Peur de chaque seconde qui allait s'écouler en l'emportant loin de sa famille. Non qu'elle déménagerait, mais son ancienne vie ne serait plus.

Et son deuil risquait d'être douloureux.

Sa voix fut granuleuse, comme au bord des larmes, Röschen put parler avec peine et ferma les yeux :

" Je suis sure que mes Parents seront fiers de moi ... Ils attendent ce jour depuis tellement d'années, que je dois être parfaite. Je suis certaine qu'ils doivent être très impatient d'être à tout à l'heure et de me voir enfin digne d'eux, dans cette magnifique robe... "


Dit-elle sans répondre à la question de l'Ecclésiastique. Comment elle se sentait ? Elle craignait d'être trop pessimiste pour un jour aussi joyeux et préféra ne point y répondre. Sachant que le Père Tibrus sentait sa tension pourtant, elle se sentit obligée de le rassurer :

" Toutes les futures épouses doivent être aussi nerveuses que moi ... "

Un sourire triste et anxieux vint accompagner ses paroles, alors qu'elle réouvrait les paupières mais en évitant toujours le regard de l'homme de Foi, comme si un échange visuel l'aurait trahit véritablement. Il était des hommes qui savaient presque lire dans les pensées, songeait-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discorde.skyblog.com
Tibrus de Marienberg
Prêtre
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Lun 12 Fév - 15:47

Tibrus prit une attitude moins rigide. Les traits adoucis il sentit les efforts de la jeune fille pour paraitre digne et forte.

Mon enfant vous n'avez rien à prouver ici, pas à moi, ni à notre seigneur le Christ.

Vous vous dites nerveuse, voilà un doux euphémisme... Je dirais que vous êtes terrifiée. Ne vous cachez pas ici et maintenant, vous aurez bien assez du reste de la journée pour le faire.

Sachez dans un premier temps que je suis persuadé que mon cousin s'est assuré de vous unir à un homme noble et honorable. Vous êtes très chère à son coeur.

Mais quoiqu'il advienne, montrer votre amour ainsi que Jésus nous le montra jadis et cet amour vous sera rendu. Nous ne pouvons lutter contre le coeur.

Dites moi tout ce que vous avez sur le coeur, sans vous dissimuler derrière des remparts de fierté. Profitez de ces quelques instants de repos et d'intimité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Röschen Reinhart
Promise
avatar

Nombre de messages : 101
Age : 33
Famille : Reinhart
Âge du Personnage : 17 ans
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Mar 13 Fév - 11:33

La jeune Héritière Reinhart sembla un instant prostrée dans une attitude hésitante. Elle pesait très certainement chaque mot que venait de prononcer le Père Tibrus, sachant qu'il était un homme de parole et de foi, elle n'aurait pas à douter de la véracité de son discours.

Cependant elle ne pouvait retirer la parcelle de son coeur qui lui criait de ne rien révélé de ses propres sentiments, qu'elle devait en tout point rester constante. Malheureusement, elle ne put s'y résoudre plus longtemps. Malgré qu'elle ne puisse descendre de ce pied d'estale qu'on lui avait installé pour qu'elle puisse être surélevée pour parfaire les coutures de sa magnifique robe nuptiale, elle aurait certainement aimé pouvoir marcher un peu.

Au lieu de cela, elle se restreint à se délasser un peu les jambes en pliant légèrement ses genoux fins, invisibles sous l'épaisse traine de voiles et de dentelles...

<< Mon Père... Si rien de ce qui pourrait être ici prononcé ne trouve échos en dehors de ces murs, alors je peux vous avouer comme je me sens déchirée... Comprenez-vous comme mon devoir est dur ? >>

Elle rougit... Un Homme ayant fait voeu de chasteté ne connaissant que le célibat ne pouvait très certainement pas être dans sa propre situation. Elle resta un instant honteuse avant de parler de nouveau, sa voix légèrement tremblante.

<< Je me pensais encore jeune et me voici déjà hisser au rang d'épouse, sans même connaître celui qui m'est destiné. Le connaissez-vous, Mon Père ? L'avez-vous déjà vu ? Je suis sure qu'il doit s'agir d'un homme respectable, mais j'ignore tout de sa culture, et si nous ne nous entendions pas ? Je vais devoir faire voeux de lui obéir, de lui appartenir jusqu'à ce que la mort vienne nous séparer dans la tombe... et ... et si je dois vivre ma vie auprès d'un époux qui ne m'apprécie guère, j'ai peur d'être une mauvaise femme... >>

Il y avait dans son timbre désormais une sorte de son rassuré. Lâcher ici tout ce qu'elle avait sur le coeur était une bénédiction salvatrice, elle se sentait comme plus légère, et ses yeux se firent moins terrifiés.

Qu'adviendrait-il si elle ne plaisait pas à son futur Epoux ? refuserait-il les noces, au risque de briser déjà les pactes qu'avaient conclus les deux Familles à leur insu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discorde.skyblog.com
Tibrus de Marienberg
Prêtre
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Mer 21 Fév - 3:48

L'homme d'église écoutait attentivement tout ce que la jeune fille avait à lui dire.

Je vous comprends, ma fille. Je sais ce que c'est de porter un sacerdoce et d'accomplir son devoir.

Mais quoique l'on fasse, on le fait pour Dieu. On le fait parce que Dieu nous a donné le pouvoir d'aimer. Et en aimant sincérement votre prochain car il est lui aussi l'enfant de notre Seigneur, vous saurez profiter de cet amour en retour. Ainsi nous devons vivre car c'est cette voie qui conduit au paradis.

Relevez ce défi, cette épreuve, et vous vous montrerez digne de la confiance de Dieu.

Honorez votre époux, aimez le, soyez lui fidèle et vous en serez récompensée au centuple. Ne laissez pas votre foi faillir car c'est elle qui vous guide et qui vous anime. En la respectant vous vivrez dans la félicité.

Un homme ne peut pas résister à l'amour d'une enfant de Dieu, je vous l'assure. Ne doutez point, allez de l'avant sur le chemin éclairé par la lumière de Dieu.


Il se leva et la prit dans ses bras.

J'ai confiance en vous Röschen. Je vous connais et je sais que vous saurez quoi faire à chaque instant. Vous saurez prendre les bonnes décisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Röschen Reinhart
Promise
avatar

Nombre de messages : 101
Age : 33
Famille : Reinhart
Âge du Personnage : 17 ans
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Mer 21 Fév - 10:50

La Promise se sentait un peu mieux. Les paroles du Père Tibrus étaient une bonne thérapie : elle le croyait et savait au fond d'elle qu'il avait parfaitement raison.
Oui, Dieu ne saurait ne pas lui accorder l'amour de son futur époux. Et elle ferait tout pour qu'il soit heureux dans ce mariage, car puisqu'ils devraient vivre tous deux unis jusqu'à ce que la mort les sépareraient, il faudrait bien qu'ils puissent compter l'un sur l'autre.

Et même si la perspective de ne pas apprécier son Promis lui faisait peur, les mots de l'Homme de Foi l'avaient rassurés. Sans doute Dieu l'aimait elle aussi, et ne permettrait pas qu'elle soit trop malheureuse dans sa vie. Même si, elle le savait, les Derniers seraient les Premiers, elle était reconnaissante d'avoir une situation aussi enviable.

Sans dire mot d'abord, elle baissa les yeux, de son piédestal, vers l'Homme, avant de lui offrir un délicieux sourire. Elle aimait énormément Tibrus, non seulement pour son lien avec sa propre lignée, mais surtout parce qu'il avait toujours été un homme de parole, et qu'il est sage de suivre.

En acquiesçant, elle justifia ses pensées.

<< Merci Père Tibrus, je sais désormais que mon Epoux sera fier de moi, et mon Père aussi... ainsi que tous les invités. Je ne les décevrais pas, je vous le promets. >>

Dit-elle, laissant de côté tout ce qui avait pu la tracasser. Dans la pièce juste à côté, Röschen put percevoir quelques paroles, sans arriver à les comprendre bien sûr, mais elle sut que sa mère, sa soeur ainsi que les autres Demoiselles chargées de sa toilette étaient de l'autre côté du mur.
Elle baissa les yeux et regarda sa tenue, qui n'était pas encore tout à fait prête. Rougissante, elle s'excusa :

<< Pardonnez-moi mon Père, mais si la Confession touche à sa fin, peut être pourriez-vous demander aux Dames de venir m'aider à arranger ma toilette... L'heure approche et je ne saurais être en retard pour ce jour... >>

Souffla alors l'Héritière Reinhart, confuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discorde.skyblog.com
Tibrus de Marienberg
Prêtre
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Mer 21 Fév - 11:17

Tibrus se redressa, lui fit signe de s'agenouiller.

Je vous bénis ma fille, au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, Amen.

Il s'éloigna après avoir fait un signe de croix et alla à la porte

Dame Reinhart, vous pouvez revenir apprêter votre fille.

Le père Tibrus s'éloigna et alla retrouver son cousin Lucius.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anja Reinhart
Soeur
avatar

Nombre de messages : 77
Famille : Reinhart
Âge du Personnage : 16 ans
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Ven 16 Mar - 16:55

[ Arrow Scène IV : Les femmes]

Anja semblait avoir oublié tout protocole et devança sa mère auprès de sa soeur avec enthousiasme. Elle en avait le droit quand même non? Elle n'avait pas encore eu le loisir de voir sa soeur et se devait d'être auprès d'elle en ce jour particulier! La pauvre venait de se confesser et sans doute que le Père Tibrus l'avait abreuvée de toutes ses paroles réconfortantes. Si Röschen faisait bonne figure, Anja la connaissaitsuffisamment pour savoir qu'elle était rongéepar l'inquiétude. Pas assez forte pour se rebeller... Ou était-ce simplement de la sgesse qu'il manquait à sa cadette? Quoiqu'il en soit, c'était maintenant aux femmes de prendre la relève.

La jeune fille s'arrêta en voyant sa soeur, si sublime en ce jour particulier. Vraiment, ce celte serait un damné crétin s'il ne s'apperçevait pas de la beauté de sa promise! Röschen était là, pâle dans sa robe blanche, avec une once de fragilité touchante. Le coeur d'Anja se serra en songeant que bientôt, elles ne se verraient presque plus. Elle sourit pourtant et s'approcha de sa soeur, venant déposer un baiser sur sa joue veloutée.


- "Tu es sublime Röschenn. Mais ce n'est guère étonnant."

Dans le regard claire de la cadette, on pouvait lire une interrogation muette. Est-ce que son aînée allait bien?

- "Désolée d'avoir loupé la première partie des préparatifs, mais j'ai mis un temps fou à me rendre convenable. Et je vois que cela ne sert à rien comparé à toi."

Elle se mit à rire doucement et murmura, de connivence :

- "Et j'ai bien su eu le droit à un sermon..."

Elle poussa un soupir faussement dramatique.

- "Ah, j'ai fais la connaissance d'une nouvelle cousine, Isabelle de Walgenast. Elle était impatiente de te rencontrer!"

Elle fit alors un clin d'oeil à ladite cousine, l'invitant à s'exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle Walfgenast
Cousine
avatar

Nombre de messages : 78
Famille : Reinhart
Âge du Personnage : 20 ans
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Sam 17 Mar - 5:47

Isabelle n'était nullement intimidé et Anja l'avait présenté avec tant de naturel qu'elle comprit que sa cousine Röschen n'était pas à cheval sur les convenances.
Du reste elles avaient toutes deux un air de famille ,des cheveux d'un noir profond et ce teint pâle si commun aux femmes de la noblesse.
Toutefois Isabelle était plus âgée et cela se ressentait ses traits étaient un peu plus fermes que ceux de sa cousine.


-En effet je suis l'enfant unique de votre tante.Mais peut être vous ai je déjà vu lorsque vous étiez petite car j'ai rencontré mon oncle une fois lorsque je n'étais qu'une toute petite fille mais peut être n'étiez vous pas née!
Je voudrais juste rectifier mon nom


Elle lança un petit sourire amusé à anja

-Je m'appelle bien Isabelle mais Walfgenast et non pas de Walgenast!!Notre domaine est située assez loin du votre à Rottshild,je suis vraiment navrée de n'avoir pu vous rencontrer à un autre moment qu'à votre mariage,nous avons perdu du temps !Mais laissez moi vous dire aussi que vous êtes magnifique et que votre futur mari aura du mal à trouver femme vous surpassant......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Röschen Reinhart
Promise
avatar

Nombre de messages : 101
Age : 33
Famille : Reinhart
Âge du Personnage : 17 ans
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Dim 18 Mar - 7:13

Retrouver sa soeur, et surtout connaître le therme de sa Confession, étaient deux choses appréciables. Même si on ne pouvait dire que le Père Tibrus avait été soporifique, il fallait bien admettre que les convenances religieuses étaient parfois lourde. Mais être seule avec cet homme lui avait permis de se refaire une santé. Désormais, elle savait où était son devoir, et elle tâcherait d'en être digne. Avant qu'il ne sorte, Röschen l'avait courtoisement salué, comme on le devait.

Mais l'arrivée de sa soeur fut aussi pleine de troubles. Désormais le temps avait avancé... Bientôt...
Elle parla pour ne point y penser, en serrant sa petite soeur contre son sein.

<< Anja... ne t'excuses pas de ce retard, je suis sure que Mère t'as assez réprimandé pour que ce soit nécessaire. >>

Elle avait parlé à mi-voix, sans pourtant se cacher de ses mots, et ce fut lorsque le baiser de sa cadette vint aterrir sur sa joue pâle que l'Héritière put chuchoter :

<< Je vais bien... ne t'en fais pas pour moi.>>


Les regards entre les deux demoiselles étaient courants, elles étaient assez proches et surtout en un moment aussi spécial. En entendant les derniers mots, puis en posant ses yeux sur l'entrée de sa cousine, Röschen reprit une attitude décente, laissant aller sa soeur et se remettant bien droit, l'air aimable.

<< Je suis enchantée de vous revoir, bien que je sois trop jeune à l'époque pour me souvenir de votre visage, ma Coursine. Retrouver toute ma famille à mes côtés pour ce jour si ... exceptionnel me comble de bonheur. >>

D'accord... c'était peut être un peu un mensonge. Mais une chose était sure, elle pensait vraiment qu'au moins, son mariage allait réunir les Reinhart et toutes les personnes liées. Il aurait quelque chose de bon... au moins...
Mais pour ne pas continuer à y songer, elle parla de nouveau :

<< Je vous remercie toutes deux pour vos bons compliments, le travail des suivantes a été remarquable. Oh ! et regardez ! >>

Dit-elle sur le ton d'une petite fille émerveillée, en tendant son poignet pour afficher une parure extraordinairement taillées. Les pierres précieuses y étaient nombreuses et illuminaient sa peau.

<< C'est le Gentilhomme Waldemar qui me l'a offert en présent pour ma noce, n'est-il pas fabuleux ? C'est la première fois que je vois cette sorte de pierre aux couleurs vermeilles, je la trouve tellement belle ! >>

Exposant son poignet, Röschen se perdait à ne plus repenser à ce qui bientôt serait inévitable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discorde.skyblog.com
Lilo Waldemar
Demoiselle d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 82
Famille : Waldemar
Âge du Personnage : 20 ans
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Lun 19 Mar - 16:21

Les pas de Lilo cessèrent dans l'encadrure de la porte. Elle finit par relacher sa jupe et s'avancer avec un peu plus de calme. Oh moins l'interlude avec le prêtre n'avait pas rendu les choses plus difficile, et quelque part, elle ne pouvait s'empêcher de le regretter. Enfin, le devoir avant tout, n'est-ce pas? En voyant les trois jeunes femmes réunies, Lilo ne pu réprimer un de ces sourires touchés. Peu importe la conversation, le tableau des trois demoiselles était plutôt beau à contempler, quoiqu'on puisse en dire. Röschen allait briller en s'avançant vers l'autel, cela ne faisait aucun doute.

Finalement elle acheva en quelques pas la distance qui la séparait des trois jeunes femmes au moment où Röschen présentait son bracelet à sa soeur et sa cousine. Assurément l'une des plus belles pièces de la bijouterie familiale. Un petit sourire amusé étira ses lèvres et Lilo ne pu s'empêcher de s'incruster dans la conversation, sans trop de finesse avouons-le, mais c'était plus fort qu'elle. Surtout qu'en matière de pierres précieuses, Lilo avait la chance d'avoir un bon enseignant.


"Ce sont des rubis, des pierres précieuses venues d'Asie. Celles-ci viennent de Birmanie. Elles vont magnifiquement bien avec le teint de Röschen!"

Les pierres avaient l'avantages de mettre en valeur la pureté du teint autant que celle de la robe. Il n'y avait pas à dire, son père restait un maître en la matière. D'ailleurs à celle simple pensée, elle leva machinalement une main vers son propre collier. Mais cette oeuvre ne serait encore rien en comparaison des bagues pour la cérémonie. Combien d'heures son père était-il resté prostré sur son travail? Et combien d'heures Lilo l'avait-elle aidé? En fait ce n'était pas important. Le cadeau de noce au moins plaisait à son ami, et c'était bien la seule chose qui comptait réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anja Reinhart
Soeur
avatar

Nombre de messages : 77
Famille : Reinhart
Âge du Personnage : 16 ans
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Dim 8 Avr - 12:10

[Deuxième tour]

Anja rougit légèrement quand Isabelle la reprit sur son nom. Pourtant sa gêne ne dura guère et elle sourit, se tapant le front comme si elle venait d'avoir une révélation.

- "Ah mais bien sûr! Où ai-je la tête? Tsss, il faut croire que les évènements qui se déroulent me perturbent pour que j'oublies ainsi ton nom!"

Elle lança une oeillade amusée à sa cousine qui s'était adressée avec tant de naturel à Röschen. Röschen qui lui avait murmuré que tout allait bien alors que sa soeur n'en croyait pas un mot. La future mariée était très pâle, plus que d'habitude, surtout comparé à la lumineuse Anja si indécemment halée par le soleil. Röschen avait reprit son rôle de jeune fille de bonne famille en se remettant bien droite pour s'adresser à Isabelle.

C'est alors qu'elle tomba à nouveau le masque pour leur montrer son poignet où trônaient de magnifiques bijoux. Anja poussa un "Ho!!!" émerveillé. C'est alors que Lilo intervint et précisa que ces pierres vermeilles étaient des rubis de Birmanie.


- "Elles sont superbes. Et c'est vrai qu'elles te vont merveilleusement bien Röschen!"

Anja regarda Lilo et demanda avec un petit air innocent :

- "A votre avis, quelles pierres siéraient à mon teint délicat de rose à peine éclose?"

Elle laissa alors échapper un rire léger. La comparaison était étrange, étant donné qu'Anja n'avait pas vraiment un teint de rose, mais plutôt de pêche murie au soleil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle Walfgenast
Cousine
avatar

Nombre de messages : 78
Famille : Reinhart
Âge du Personnage : 20 ans
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Dim 29 Avr - 3:37

Isabelle trouvait cette discussion bien amusante quoique parfois les jeunes femmes se trouvaient quelque peu "coincées".
Elle même n'était pas très coquette mais s'intéressait aux parures les plus précieuses afin d'impressionner les hommes..Elle aimait plus que tout le lapis lazuli bien qu'on lui dit à maintes reprises que le rouge sang lui allait bien mieux,elle, n'en faisait qu'à sa tête arborant fière comme deux pur sangs arabes les pierres les plus voyantes et éclatantes.

-Et bien ,que dire Anja.....Enfin voilà je ne suis pas experte en la matière puisque je prends pour mes colliers les pierres qui me semblent correspondre à mon état d'esprit
rouge lorsque je suis excité,le sang bouillonant,bleu lorsque tout me semble correspondre au paradis sur terre,vert lorsque j'espère,noir lorsque je suis pleine de haine.....mais pour te conseiller je serais une bien piètre dame d'atour comme vous pouvez tous le voir.


Elle s'égarait et s'en rendait bien compte.

-Alors cousine,comment vous sentez vous?Le moment approche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Röschen Reinhart
Promise
avatar

Nombre de messages : 101
Age : 33
Famille : Reinhart
Âge du Personnage : 17 ans
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Sam 5 Mai - 8:25

Se retrouver ainsi, entre jeunes filles, permettait à Röschen de ne penser qu'à une seule chose : les bijoux. Ou du moins, tout ce qui faisait qu'être une demoiselle de bonne famille était doux : avoir de quoi bavarder, de façon futile. Sans que cela n'ait de rapport avec son mariage. Tout, pour oublier un peu.

Et même si toutes ses palabres avaient à voir tout de même avec l'Hymen, l'Héritière Reinhart espérait que ses cousines, soeurs ou amies de longue date, ne seraient si cruelles pour lui rappeler bientôt quel serait l'événement de l'après midi. Pour l'instant, Röschen s'efforçait de ne plus y penser du tout. Elle se contenta de discuter de façon idiote, comme l'aurait fait une jeune demoiselle en leur compagnie, sans aucune autre pensée sombre ou... ou blanche.

<< Des Rubis ! Entendez-vous ma Cousine, des Rubis ! >>

Elle eut un rire, tendant toujours son poignet pour que chacune puisse l'admirer, fière d'avoir entendu le nom de ces pierres, et ayant hâte de pouvoir ravir son entourage en leur annonçant d'où provenaient ces merveilles pétillantes.

Vint alors les mots de sa chère soeur, qui arrachèrent à Röschen un sourire enfantin, loin du visage qu'elle affichait peu avant. Cachant ses dents exposées par une main gantée de dentelle laiteuse, la jeune femme ne put plus retenir une réplique, lâchée sur un ton amusé et coquin :

<< De rose à peine éclose ? Quelle drole d'idée Anja, j'aurai plutôt dit, de Bouton-d'Or des champs ! De ceux que tu me plaques toujours sous le menton pour me faire dire que j'aime le beurre ! >>

Et elle plissa les yeux.

Pouvoir ainsi rire avec sa cadette était inespéré. Depuis combien de temps n'avaient elles pu s'entretenir ainsi dans parler mariage, préparatifs ou autres encombrements qui rendaient Röschen fiévreuse ?

En entendant la réponse de sa Cousine Isabelle, la Reinhart acquisça. Oui, elle n'avait pas tord, car les pierres reflétaient souvent ce que l'âme portait. Gardant son silence, Röschen était impatiente de connaître l'avis de Lilo là dessus. Après tout, son père était un orfèvre de génie, et elle devait certainement être plus à même de converser là dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discorde.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Scène I - La Promise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» scène musicale normande
» Festival "Une scène pour tous" à La Loupe (28)
» La plus belle scène fleurie de printemps
» Chauffer dans la noirceur
» Scènes de Ménage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hymen Avorté :: La Scène :: Acte I-
Sauter vers: