Le Mariage aura-t-il lieu ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Scène I - La Promise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lilo Waldemar
Demoiselle d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 82
Famille : Waldemar
Âge du Personnage : 20 ans
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Dim 20 Mai - 13:42

[Raaah! Désolée!!!]

Lilo laissa son sourire de circonstance ancré sur son visage. Finalement la discussion tournait façon demoiselle, ce qui n'était pas dans ses habitudes majeures mais qui au moins changeraient un peu les idées de Röschen. Entre le mariage, les pressions politiques et tout ce qui fait que ce genre d'événement ressemble plus à une cérémonie ennuyeuse que féérique, il fallait bien donner un peu de laisser-aller futile, non? Au moins ça varierait un peu l'ensemble. Se tournant vers la plus jeune des deux soeurs, le sourire de Lilo s'agrandit, ses yeux se plissèrent d'une manière qui aurait pu la faire passer pour une petite fille émerveillée.

"J'imaginerais plutôt un saphir, taillé de façon à faire réfléchir au mieux la lumière, monté en un collier d'or pour mettre le teint en valeur sans atténuer le regard. Mais là il faudrait sans doute demander l'avis de mon père, lui seul est un expert dans ce domaine."

Ensuite il y avait des variantes sur les significations et les vertues que l'on donnait à de simples cailloux, certes jolis et hors de prix, mais des cailloux tout de même. Monsieur Waldemar se souciait plus de l'esthétique, faiblesse première de tout noble qui se respecte, que de l'esprit, même s'il se basait sur une personnalité pour ouvrager la parure, preuve étant du bracelet de rubis de Röschen et du collier d'émeraude que Lilo portait en ce moment.

"Rares sont les personnes se basant sur leurs réelles émotions pour porter de belles parures, les apparences n'étant souvent qu'illusions, trop peu de personnes de nos jours osent afficher même de façon subtiles leur réel état d'esprit. Vous êtes une perle rare, Mademoiselle Walfgenast. Vous feriez certainement le bonheur de mon père pour ce qui est de l'inspiration."

Et là probablement devait-elle être sincère, du moins son regard identique à l'émeraude de son collier s'était porté sur la cousine, droit ans les yeux, affichant ses pensées comme ses paroles, sans détour, preuve d'honnêteté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anja Reinhart
Soeur
avatar

Nombre de messages : 77
Famille : Reinhart
Âge du Personnage : 16 ans
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Sam 26 Mai - 8:55

[Troisème tour hihi]

Röschen répondit d'un ton taquin à Anja quand à son teint. Elle fut amusée de la comparaison avec le bouton d'or des champs. C'était on ne peut plus exact. Rôschen avait un teint de rose blanche, raffiné, délicat. Anja tenait du bouton d'or, sauvage et libre. Ou du oins en avait-elle l'illusion. Elle rit de concert avec sa soeur pour l'histoire de la petite fleur miroitant sous son menton. C'étaient des moments bénis où l'une et l'autre pouvaient encore se comporter en enfant, loin des machinations des adultes. Deux jeunes filles allongées dans l'herbe, jouant à regarder les nuages et à leur trouver une forme précise. Malgré elle, une vague de nostalgie monta en elle à ces souvenirs. Cela ne serait plus désormais... Elle espérait que Röschen n'y pensait pas. Ce n'était pas le moment que la tristesse envahisse son coeur à elle aussi. Elle devait être distraite de son prochain mariage et Anja essayait de s'y employer du mieux possible.

Ce fut Isabelle la première qui répondit à la petite provocation d'Anja concernant les pierres qui pourraient orner sa peau dorée. La jeune fille n'était pas spécialement une grande amatrice de quolifichets, mais, de par sa nobelle, elle était bien obligée d'avoir un minimum d'allure. Et puis, même si elle n'en portait pas, les pierres précieuses la fascinaient, sans doute parce qu'elle était une jeune fille. Isabelle expliqua que pour sa part, elle changeait de couleur au gré de ses humeurs. La jeune fille aimait bien cette idée de ne pas rester figée sur une seule chose.

Quand à Lilo, elle préconisait un saphir, sur une parure en or. Ca tombait bien, Anja aimait beaucoup le bleu. C'était une couleur qu'elle trouvait profonde et froide, mais attirante. Puis, l'amie de Röschen félicita Isabelle pour ainsi oser trahir son état d'esprit, même de façon si détournée. Effectivement, Lilo avait raison et Anja n'avait pas penser à cela. Peut-être parce qu'elle-même n'aimait pas tricher et dissimuler.


- "J'adore les saphirs! Je doute que Père m'en fasse cadeau si je lui demande étant donné mon comportement récent, mais je vais essayer de le harceler pour en avoir une parure. Le travail de votre père est remarquable."

Et c'était vrai. Lesquatres jeunes filles babillaient, jusqu'à ce qu'Isabelle pose une question qui allait rappeler Röschen à la dure réalité. Anja se raidit et jeta un regard qu'elle voulait joyeux à sa soeur, bien qu'il fut plutôt compréhensif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Röschen Reinhart
Promise
avatar

Nombre de messages : 101
Age : 34
Famille : Reinhart
Âge du Personnage : 17 ans
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   Ven 1 Juin - 11:44

[ Au vu du lancement du prochain "Acte", je me permets de jouer avant notre Cousine qui s'est absentée. Nous n'aurons pas besoin de poster à la suite de mon message, j'ai vu avec Destinée pour conclure qu'après mes trois quatre mots, Anja et Isabelle -et Sophie si elle s'éveille- iront rejoindre un forum de leur choix dans l'Entracte, Lilo et moi nous rendrons dans "ma chambre" ]

Un simple instant sans oser penser à la suite des événements était une bénédiction, un moment suspendu bien agréable pour qui avait à se ronger les lèvres de peur de décevoir tout son univers au travers d'un mariage qu'elle craignait de rater. Une chute, une parole malheureuse, qui sait ce que le trac lui ferait faire...

Mais les bijoux et les fleurs constituaient des futilités assez puissantes pour retirer, une petite seconde, les confusions terrifiantes qui régnaient en maître sur l'esprit de Röschen depuis quelques jours déjà. Elle se permettait des sourires, même des rires, et se retrouvait avec des personnes qu'elle appréciait. Mieux, qu'elle aimait.

Pourrait-elle encore rire ainsi, après ses noces ?
Elle ignorait jusqu'au visage de son futur époux et espérait qu'il ne soit ni trop vieux, ni trop austère, de peur de devoir se contraindre au silence éternel et à une mine d'enterrement. Bien que toujours désireuse d'apporter l'honneur sur sa famille, elle ne rêvait pas d'une telle vie...

La jeune fille acquiesça, cherchant un instant la couleur que pouvait avoir un saphir, avant d'écarquiller les yeux, trouvant alors. Un si joli présent serait certes douloureux pour leur Père, car Anja malmenait sa sévérité constamment... Mais Röschen se mit à souffler d'une voix malicieuse :

<< Il t'offrira sans doute des centaines de Saphir, lorsque tu concenteras enfin à prendre un digne mari... >>

Souligna-t-elle, et sans doute n'avait-elle pas tord. Que n'aurait pas donné Lucius Reinhart pour faire de ses filles autant d'épouses convenables que de fructueuses alliances ? Röschen retint un frisson et se força à sourire encore, avant de chasser de sombre pensées de sa tête. Ce n'était pas encore l'heure de s'éveiller ... si ?

Elle sursauta lorsqu'on frappa à la porte, jusqu'alors déconnectée de la réalité. Une suivante ouvrit discrètement la porte et la referma immédiatement derrière elle, de peur qu'un invité ne puisse voir la Mariée avant l'heure dite. Elle s'inclina devant les femmes ainsi réunies et bredouilla :

" Mademoiselle, on me fait vous dire que votre place est désormais dans votre chambre, et que vous devez y rester seule afin de réfléchir à vos... zut, qu'à-t-il dit déjà... à vos devoirs ! Voila, à vos devoirs. Mesdemoiselles sont conviées dans le Grand Salon..."


La jeune suivante, étourdie et visiblement maladroite s'inclina encore et sortit d'un pas malaisé.
Les yeux de Röschen se voilèrent en une seconde, et elle baissa la tête.

Alors que les quatre femmes présentes autour de l'Héritière sortaient en silence, contrainte il fallait le croire, mais n'en pensant pas moins, Röschen agrippa le poignet de Lilo et la tira à elle pour chuchoter à son oreille :

<< Ne me laisse pas toute seule... s'il te plait, viens avec moi. >>

Supplia-t-elle, presque, les yeux pleins de prières. Ne doutant que sa Demoiselle d'Honneur accepterait, la jeune femme ne prit pas la direction de la porte vers le couloir, mais d'une petite porte d'un bois vernis et clair qui menait certainement jusqu'à sa chambre, par un autre petit corridor.


[ Je poste de ce pas dans l'Entracte - Chambre de Röschen, où j'attends Lilo. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discorde.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Scène I - La Promise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Scène I - La Promise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» scène musicale normande
» Festival "Une scène pour tous" à La Loupe (28)
» La plus belle scène fleurie de printemps
» Chauffer dans la noirceur
» Scènes de Ménage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hymen Avorté :: La Scène :: Acte I-
Sauter vers: